Nemo – Fleuve de fantômes

Janni Dakkar, la fille du capitaine Némo et célèbre pirate, pensait s'être débarrassée il y a des années d'Ayesha pendant une aventure à Berlin. Mais la sorcière est-elle réellement morte ? Janni a un doute… Réunissant les siens et les fantômes de ses vieux alliés, elle s'enfonce dans les profondeurs de la jungle brésilienne pour vivre son ultime aventure…


En 1999, Alan Moore et le dessinateur Kevin O'Neill connurent le succès critique et public avec La Ligue des Gentlemen Extraordinaires (oubliez le film, lisez le comic !), une méta-histoire particulièrement cohérente brassant pourtant un nombre incroyable de références littéraires et culturelles. Les séries dérivées qui suivirent tombèrent d'ailleurs un peu dans cet écueil : privilégier la référence pour la référence au lieu de développer le plaisir d'une intrigue satisfaisante. Surtout qu'une série comme Century, par exemple, utilisait des personnages pour le moins obscurs, ce qui gâchait passablement le plaisir.


Dans Nemo : Cœur de glace, Moore s'attardait sur les écrivains fantastiques des années 30 via notamment l'incontournable H.P. Lovecraft. Dans Némo : Les Roses de Berlin, on lorgnait plus du côté de Metropolis et du Cabinet du Dr Caligari. Ici, enfin, il s’intéresse aux pulps, ces livres bon marchés américains des années 50-60.


Dans la trilogie Nemo, contant donc les aventures de la fille du célèbre capitaine, Alan Moore choisit de mettre en avant deux personnages féminins forts, Janni et Ayesha. Ce n'est pas si fréquent dans les comics que les deux personnages principaux et antagonistes soient des femmes, qui plus est des personnages remontant à plus d'un siècle ! Si on n'a pas vraiment de mal à comprendre qui est Janni, fille du capitaine Némo, le cas d'Ayesha est plus compliqué. Ayesha, reine de Kôr, est un personnage apparaissant dans Elle, le roman d'aventure populaire de l'écrivain britannique Henry Rider Haggard (le créateur d'Alan Quaterman).


On l'aura compris : l'un des problèmes de cet album, c'est d'être le dernier volet ultra-référentiel d'une trilogie elle-même référentielle. Alors soit on lit cet album sans réfléchir plus que cela, et alors on passe à côté de tout le sel de l'histoire, soit il faut le lire avec une connexion internet pour rechercher chaque élément, chaque nom, et chaque personnage : trouverez-vous le docteur Mabuse ou Blofeld, la nemesis de 007 ? Si vous aimez ce petit côté Où est Charlie ?, vous serez surpris par la richesse du travail d'Alan Moore, et Nemo se transforme en vaste jeu de pistes.


Nemo : Fleuve de fantômes est un album difficile, fragile même, parce que tout son intérêt dépend de l'investissement du lecteur. Alan Moore développe une histoire riche, détaillée, et bourrée de références, qui ne se laisse pas facilement apprivoisée. Les amateurs de La Ligue des Gentlemen Extraordinaires ne pourront évidemment pas passer à côté.



Stéphane Le Troëdec




Alan Moore (scénario)et Kevin O'Neill (dessins)

Nemo – Fleuve de fantômes

Édité en France par Panini France (1er juillet 2015)

Collection 100% Fusion

56 pages

13,00 euros

ISBN : 9782809449570

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.