Les derniers jours de Superman ou l'essentiel de Superman par Alan Moore

Les derniers jours de Superman

 

1986. DC Comics s’apprête à remodeler totalement son univers. Depuis les premières aventures de Superman en 1938, l’univers DC n’a jamais cessé de s’étoffer mais aussi de se compliquer. Pour simplifier l’accès à ses récits, l’éditeur lance donc l’immense saga Crisis on Infinite Earth, qui va tout remettre à plat. Juste après ce grand coup de balai éditorial, DC a prévu de confier Superman à John Byrne : charge à lui de moderniser les aventures du kryptonien dans la série Man of Steel.

 

Mais avant, il faut finir les aventures en cours. Julius Schwartz a alors l’idée géniale de confier les deux derniers épisodes de Superman pré-Crisis on Infinite Earth à Alan Moore, tout juste auréolé du succès de Swamp Thing. Aux dessins, on fait appel à Curt Swan (qui a dessiné Superman pendant plusieurs dizaines d’années) encré d’abord par George Perez puis par Kurt Schaffenberger.

 

Alan Moore choisit de faire comme si les deux épisodes qui composent « Whatever happened to the man of tomorrow ? » (« Qu’est-il devenu, l’homme de demain ? » étaient vraiment les derniers du justicier. Il s’agit pour lui de conclure presque 50 ans d’aventure. Son idée de départ est simple : au début de l’histoire, nous sommes dix ans dans le futur, Superman a disparu. Personne ne sait où il est. Un journaliste rend visite à Lois Lane pour écrire un article sur la fin de Superman, et Lois commence à raconter les événements qui ont conduit à sa disparition…

 

Grand amateur de l’Âge d’Argent et de l’Âge de Bronze prend un malin plaisir à imaginer ces « vraies fausses » ultimes aventures. Il intègre des ennemis historiques (Brainiac, Luthor) et truffe son récit d’innombrables références et clins d’œil, qui ne gênent pas à la compréhension de l’histoire. Et surtout il rappelle dans la dernière partie les valeurs humanistes du super-héros. Le résultat ? Un récit magistral, porté de bout en bout par de superbes dessins délicieusement rétro. L’essence même du personnage sur une cinquantaine de pages.

 

Avant « Whatever happened to the man of tomorrow ? », Alan Moore avait déjà signé l’annual #11 de Superman, avec le récit « Celui qui a déjà tout ». Encore une fois, il s’agit d’une des plus géniales aventures de Superman. Piégé par Mongul, Superman est plongé dans un monde factice (Krypton, sa planète d’origine), reflet de ses aspirations les plus profondes (il est marié et père). Alan Moore compose un récit poignant qui souligne une nouvelle fois toute l’humanité du héros.

 

Signalons enfin le troisième récit de l’album : « Aux frontières de la jungle », dessiné par Rick Veitch et encré par Al Williamson. Il s’agit d’une histoire un peu moins ambitieuse, qui pâtit un peu de la comparaison avec les deux autres.

 

On dit souvent qu’il est difficile d’écrire les aventures de Superman. Alan Moore montre à travers ses histoires qu’on peut toujours trouver des approches profondes et passionnantes, en allant chercher au fond ce qu’il a de plus beau et intéressant en lui : l’humain. Un album tout simplement indispensable.

 

 

Stéphane Le Troëdec

 

 

 

Alan Moore (scénario), Curt Swan, Rick Veitch, Dave Gibbons (dessins)

Les derniers jours de Superman

Édité en France par Urban Comics (25 mars 2016)

Collection DC Deluxe

136 pages couleurs, papier glacé, couverture cartonnée

15 euros

EAN : 9782365779470

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.