Justice League – Icônes

Couverture de Justice League - Icônes

Justice League – Icônes vous fait découvrir les origines des plus grands super-héros DC. Pour le plaisir des yeux, grâce aux peintures d’Alex Ross. Indispensable.

Ouvrez n’importe quelle page de ce Justice League – Icônes, l’effet sera toujours le même. La solennité du dessin d’Alex Ross vous sautera aux yeux. Dans Icônes, l’image prime à chaque instant. Le format allongé des pages rappelle le 16/9ème du cinéma. Le grand format de l’album impose le respect. Et Les bulles de texte se font discrètes, comme pour dire qu’il y a ici autant à voir qu’à raconter.

Un peintre au service des super-héros DC

Alex Ross est un artiste hors-norme. Passionné de comic-books depuis son enfance, la légende raconte qu’il a réalisé un arbre généalogique de tous les héros DC sur plus de 70 ans. Avec ces histoires réunies ici, il ressuscite son amour des comics et de l’esprit du Golden Age. Quand les super-héros étaient un brin naïfs mais pas dépressif. Pour camper Superman, Batman, Wonder Woman et leurs amis de la Justice League, il travaille à partir de modèles existants pris dans son entourage. Le résultat ? Une vision unique, où les principaux super-héros DC prennent des poses iconiques, témoin d’une époque où ils étaient des êtres humains dans des costumes colorés (et pas des soldats dans des armures). Ce sens moral allié à une peinture hyperréaliste le doit probablement à ses parents, un prêtre protestant et une dessinatrice de mode. Et sa maîtrise technique rappelle en permanence Norman Rockwell ou Andrew Loomis.

 

Justice League - Icônes extrait Batman Alex Ross

Les origines des membres de la Justice League

Icônes pourraient n’être qu’une succession de belles planches. Heureusement, il y a aussi à lire. Le scénariste Paul Dini brosse les portraits de personnages iconiques de la culture pop. Il s’applique à raconter leurs origines dans des versions « classiques », loin des reboots à la mode. Cela fait de cet album une bonne porte d’entrée dans l’univers DC, puisque le néophyte peut y trouver les origines des plus grands super-héros de l’éditeur. Le tout écrit de manière accessible.

 

Justice League - Icônes extrait Alex Ross

Les héros sont-ils infaillibles ?

Paul Dini ne fait pas que revisiter les origines des personnages. Il en profite pour les questionner : pourquoi Superman ne peut-il pas résoudre le problème de la faim dans le monde ? Pourquoi Batman ne parviendra-t-il jamais à détruire le crime à Gotham ? Pourquoi finalement nos super-héros ne sont-ils pas aussi parfaits qu’on l’imagine. Et ce petit pas de côté de Paul Dini permet à Icônes de ne jamais tomber dans la mièvrerie nostalgique. Parce qu’il parle en fin de compte de l’échec des super-héros, un thème finalement assez osé dans ce genre d’anthologie. Finalement, Alex Ross et Paul Dini travaillent la même matière : rendre les super-héros plus humains.

► Et maintenant ? Lisez la chronique de Dark Night : une histoire vraie ou retrouvez Alex Ross dans Marvels.

Stéphane Le Troëdec

Retrouvez-moi sur mon blog !

Les références

Paul Dini (scénario), Alex Ross (dessin)

Justice League – Icônes

Édité en France par Urban Comics (28 avril 2017)

Collection DC Deluxe

Traduit par Thomas Davier

Lettré par Calix Ltée, Île Maurice

35,00 €

412 pages en couleurs sur papier glacé et sous couverture dure

EAN : 9791026811411

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.