Alexandre Postel : sous la banalité, l’abîme

Alexandre Postel : sous la banalité, l’abîme

Après Un homme effacé , premier roman redoutable d’efficacité et de justesse, Alexandre Postel revient avec une narration plus densément trouble encore, une plongée en à-pic dans le cauchemar. L’Ascendant , voilà un titre parfaitement calibré au... Lire la suite

Alexandre Postel, Un homme effacé : don't press "delete"

Alexandre Postel, Un homme effacé : don't press "delete"

D’avoir écrit Un homme effacé à trente et un ans fait d’Alexandre Postel le talent le plus prometteur de sa génération. Parfaitement maîtrisée, cette fiction hyperréaliste renoue avec une tradition de la banalité tragique que maints écrivains... Lire la suite