Magda Ikklepotts, tome 1 : la petite sorcière à Paris

Dans un Paris qui pourrait être actuel, Magda la petite sorcière utilise ses pouvoirs pour arnaquer quelques antiquaires peu scrupuleux. Magda est orpheline depuis qu'un mystérieux et très puissant sorcier a tué ses parents et qu'elle a miraculeusement survécu à l'attaque (si ça vous rappelle un peu Harry Potter...). Quand elle est arrêtée par la police, l'inspecteur Maulincourt lui propose un marché : l'aider dans une enquête un peu mystique ou aller en prison.

C'est ainsi que se forme une équipe un peu spéciale (une petite sorcière et sa pie, l'inspecteur de police, un chasseur de sorcière devenu protecteur de Magda, et une petite mandragore qui ressemble beaucoup à celles du Professeur Chourave...) qui va enquêter sur la résurgence de maléfices dans une société où les sorcières, bien que vivant en harmonie avec les hommes, commencent à effrayer la population et certains groupes de pression qui veulent les ficher, les recenser, les désigner à la vindicte populaire... coutume de sinistre mémoire... mais aussi support d'un autre univers, celui des X-men, mutants dont la différence (son rejet et son acceptation) est une des clés de lecture de ce comics culte.

Les dessins de Krystel portent avec beaucoup de talent cet univers entre fantastique et merveilleux, deux genres qui confrontent le réel à l'imaginaire. Et le récit de François Debois a ceci de captivant qu'il slalome entre les poncifs sans jamais aller à la faute : les personnages sont attachants, l'intrigue est rondement menée, l'univers est crédible et permet, par une certaine dose d'humour (dans le récit et dans les dessins avec des incises propres au manga vraiment très drôles), d'évoquer une histoire plus sombre de "chasse aux sorcières". Même si toutes ces influences ne sont pas assez démarquées et que les références sont un peu pléthoriques (par exemple encore la grand-mère de Magda aux traits empruntés à Hayao Miyazaki), ce premier tome de Magda Ikklepotts est prometteur et laisse espérer de belles suites.

Loïc Di Stefano

François Debois (scénario), Krystel (dessin), Magda Ikklepotts, tome 1, Ankama, juillet 2014, 56 pages, 13,90 eur

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.