Ariane Bois : le tour de la sexualité en 80 chroniques

Par amour pour une écolo, un homme découvre l’existence de godemichés en bois ou fonctionnant à l’énergie solaire. Une mère porteuse trouve l’homme de sa vie, un couple devient « trouple » aux dépends de celui qui en eut la lumineuse idée, un jeune homo claque trop vite la porte de l’appartement de son nouvel amant en lui laissant un « objet » douteux, une femme éprouve le revers de la maternité en rentrant chez elle avec son bébé, une amitié se brise dans un club échangiste, des colocataires partagent tout ou presque, une future mariée trouve du charme à son beau-père…

 

Amour à trois, à  deux, à un, sexe bio, échangisme, recours à « la gestation pour autrui », éducation sexuelle, expériences en tout genre, machisme, chirurgie esthétique …

 

Dans ces quatre vingt chroniques percutantes, l’arroseur est souvent l’arrosé, les ratés de l’amour et du sexe sont passés au crible sans vulgarité ni voyeurisme. Ces très courtes histoires ne dépassant pas deux ou trois pages sont des instantanés de l’époque, pris sur le vif.


Souvent drôles, parfois mélancoliques, ces nouvelles  écrites par Ariane Bois, grand reporter d’un groupe de presse se moquent  joyeusement des conseils que les médias nous prodiguent à chaque instant sur des sujets aussi personnels que trouver le bonheur, rencontrer l’âme sœur, accroître son plaisir…


Pour nous inciter à vivre une sexualité « moderne » les journaux, la télévision nous bombardent d’idées, de diktats absurdes  qui généralement tombent à côté, mais font les délices de l’auteur qui les tournent systématiquement en dérision.

 

Dans ce nouvel opus, très différent de ses deux précédents livres : le premier Et le jour pour eux sera comme la nuit sur le thème du suicide des jeunes ou le deuxième, Le Monde d’Hannah, l’itinéraire d’une petite fille juive entre la Shoah et les années 70, Ariane Bois fait preuve d’un bel éclectisme et éclaire la rentrée d’un sourire fripon.


Brigit Bontour


Ariane Bois, Dernières nouvelles du front sexuel, L’Éditeur, octobre 2012, 240 pages, 15 €


Lire également l'entretien d'Ariane Blois avec Cécilia Dutter.

 

 

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.