Pensées sur l'architecture et le paysage

C'est très certainement le parcours atypique de Tadao Andô (Osaka, 1941), architecte autodidacte après avoir appris l'artisanat dans les ateliers, et boxeur professionnel, qui lui vaut cette place à part dans la profession, place que sa philosophie se forge d'elle-même tant son oeuvre est loin de rechercher la prouesse technique mais au contraire tente de concilier le bâti et le naturel, d'inscrire dans le paysage les bâtiments qu'il y dépose, sans rupture, comme sans contrainte. C'est l'esprit du Suki, "quête esthétique fondée sur une simplification et une purification extrême, et dans laquelle l'abstrait et le symbolique jouent un rôle important", dont il dit lui-même qu'il "n'est pas de dominer la nature, comme en Occident, mais de nouer avec elle un ensemble de relations harmonieuses". 

Son travail porte aussi sur la géographie particulière de chaque lieu, dont il essaie d'entendre l'attente en matière de construction. "Prenons l'exemple du musée d'Art contemporain de Naoshima. J'ai cherché à produire un lieu porteur de la volonté forte émanant de la nature et de l'architecture." C'est la réflexion sur l'espace, intérieur (le rapport des dimensions entre elles est fondamental, parvenant à faire d'une mini maison de thé un lieu qui inspire paix et impression de grands volumes) aussi bien qu'extérieur, et la vérité qui sourd de l'un à l'autre, qui fonde l'art propre à Tadao Andô, mondialement reconnu et primé (notamment par la médaille Alvar Aalto en 1985 et le prestigieux Prix Pritzker en 1995).

Les Pensées sur l'architecture et le paysage regroupent des articles du maître et des entretiens avec Yann Nussaume, professeur à l'Ecole nationale supérieure d'architecture, et forme un portrait intelligent et attachant d'un fils spirituel du Corbusier dont les efforts constants pour mettre au centre de ses travaux le lieu naturel dans sa propre vérité et le bâtiment qu'il va recevoir force le respect.

Loïc Di Stefano

Tadao Andô, Pensées sur l'architecture et le paysage, anthologie de textes et suivi d'un long entretien avec Yann Nussaume, Arlea, 211 pages, 13 €
Aucun commentaire pour ce contenu.