Nea Borgel : la main est un cheval qui galope

il y a 4 mois Suivre · Utile · Commenter

 

Le corps n’attend pas la nuit mais la main de Néa Borgel pour se montrer dans ses mécaniques internes et érotiques. Traits et couleurs flottent dans un même souffle. Le corps jaillit dans la faille, dans l’assaut, s’agrippent aux intervalles. Les paupières s’ouvrent.
Mais elles ne sont pas les seules au centre comme parmi les bords. Son invisible miaule, grimace, se disloque. L’espoir de fêtes étourdissantes que le désespoir parfois empêche, surgissent pourtant d’innombrables légèretés. 

 


Dans les chevelures du noir : les lueurs agitées du corps, de l’âme entre dansent entre ordre et désordre. Bref le corps lâche  le possible pour l’impossible en gardant une part du secret de l’artiste. Néanmoins celui-ci se faufile  par la porte étroite des images incisives.
Voluptas, tremblements de terre, hypnoses. Preuve que le  désir de voir est indestructible  sur l’arête des vagues qui ont raison de l’abîme de l’existence. Car si le plaisir  tue,   il ravit - entendons par ce mot : emporte. La  peinture agite qui est l’artiste et  qui nous sommes. Bref la main est un cheval qui galope.

 

Jean-Paul Gavard-Perret
il y a 4 mois Suivre · Utile · Commenter
Le salon littéraire
à suivre sur le salon littéraire










● LE MEILLEUR DES LIVRES

La sélection d'Annick Geille des meilleurs livres de la période avec des extraits exclusifs.





● LES RENCONTRES DU SALON
Retrouvez les interviews du Salon littéraire. 

 NE LISEZ PAS CES LIVRES !
Et si les écrivains eux-mêmes vous donnaient dix bonnes raisons de ne pas lire leurs livres !

biographies et résumés d'oeuvres
 BIOGRAPHIES D’AUTEURS
Panorama de la littérature de tous temps et de tous pays. Biographies d'auteurs.

 RÉSUMÉS D’ŒUVRES
Résumés et analyses des grandes œuvres de la littérature classique et moderne.

retrouvez nous aussi sur