Femmes et chevaux de feu : Akasha Rabut

                   



De passage à la Nouvelle Orléans Akasha Rabut rencontre deux motocyclistes femmes aux noms épiphaniques  « Tru » et « Love ».  Elles l’invitent parmi un groupe de  « bikeuses ». Elle  commence à les photographier subjuguée par le féminisme et la féminité que ces femmes noires super harnachées  qui viennent casser l’ordre d’un monde réservé aux mâles.
Les femmes chevauchent avec fierté leurs étalons d’acier et  de feu en surjouant leurs rôles jusqu’au moment où les roues mettent le feu au bitume en y dessinant des cercles.

 

A travers les saisies de telles femmes Akasha Rabut entame une lutte contre les stéréotypes. Le « deuxième sexe » n’est plus le simple passager des monstres vrombissants. Elles en sont les écuyères au rouge à lèvre scintillant, aux cheveux gominés,  aux accessoires affriolants, tatouages et jeans déchirés.
Conduire des monstres donne à ces femmes une liberté et une manière de s’imposer. Et si Akasha Rabut les photographie c’est pour donner à d’autres femmes l’envie de suivre ces « easy riders ».

 

http://www.akasharabut.com/caramel-curves/

Aucun commentaire pour ce contenu.