"Happy", l'onirisme noir de Grant Morrison


Le tueur et la licorne


Ex-flic, vrai ripoux, Nick boit comme un trou. Il travaille désormais pour le milieu comme tueur à gages, toujours en attente de la prochaine bouteille. Abattu lors d’une fusillade, il est emmené par la police à l’hôpital. Il survit à ses blessures, tout en se demandant s’il n’a pas des séquelles : lorsqu’il se réveille,    une petite licorne bleue, nommée Happy, lui demande d’aider une petite fille en danger. Ahuri, Nick commence par refuser mais finit par écouter la licorne quand elle le prévient que des hommes viennent pour le tuer.


Nick finit par accepter de rechercher la petite Hailey, dont Happy est l’ange gardien. Commence alors une singulière odyssée pour l’ex-flic, qui revit son passé et découvre quels liens l’unissent à cette petite dont il n’aurait jamais découvert l’existence si…


Les buts secrets de Grant Morrison


Grant Morrison est clairement le meilleur raconteur d’histoires du milieu des comics – seul Alan Moore, le génial créateur de Watchmen peut le surpasser. Donc, vu le "pedigree" de l'auteur, Happy déçoit. Qu’a voulu faire le scénariste britannique avec cet album ? Happy rend hommage à l’univers du roman noir, reprenant l’archétype du policier déchu en quête de sa rédemption. Happy, c’est aussi clairement une errance dans la ville, baignant dans une atmosphère de conte de noël dont découle le personnage de Happy est issu. Et le personnage de la licorne bleue, créature magique, constitue aussi une récurrence de son œuvre, l’ami imaginaire dont chaque enfant peut avoir besoin. L’auteur a donc voulu marier les codes du roman noir et du merveilleux, ce qui confère un onirisme très particulier à une trame très glauque (en gros l’enfance trahie par les adultes, pour ne rien dévoiler de l’intrigue).


Happy est donc d'une lecture agréable mais loin des grandes réussites de l’auteur, tel Arkham Asylum ou les invisibles. 

 

Sylvain Bonnet


Grant Morrison & Darick Robertson, Happy, éditions Delcourt, septembre 2013, 112 pages, 16.50 €

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.