Mise au poing, confessions d'une boxeuse professionnelle

La boxe est un sujet littéraire. Depuis notamment le succès de F. X. Toole, l'auteur du Million dollar Baby, plusieurs textes importants et littéraires ont parus comme le magnifique De la Boxe de Joyce Carol Oates et le très prenant Mal Tiempo de David Fauquemberg. A son tour donc, François Prunier nous propose une plongée dans la boxe sur les pas de son héroïne Norina Bork. 

Entre le centre de redressement et le routier Eat Here, entre la petite fille black et revancharde qui pense que tout ce qui est blanc et en costume lui veut du mal et cette championne qui assume aussi bien les défaites que les victoires, il y a toute une femme, faite de souffrances et de force. Pour canaliser sa hargne de n'être pas une blonde des beaux quartiers, son éducateur lui fait enfiler les gants, comme on entre en religion, puis l'oriente vers un club où elle va se révéler. Mais rien de simple, chaque petit pas en avant, vers  l'apprentissage de son art aussi bien que sa sociabilisation, sera au prix d'un sacrifice, il faut prendre des coups, beaucoup, pour apprendre. Même si, parfois, dans le schéma narratif, le constant rappel d'avanies à venir alourdit la lecture (de courts chapitres, par la voix de témoins de sa vie, intercalés dans le récit de Norina), on sait très bien que le destin qu'elle se forge à partir du si peu d'où elle vient ne sera pas uniquement fait de joies.

"On est un peu cinglées, nous autres les boxeuses. Il ne faut pas être très normal pour aimer un métier pareil".

François Prunier nous plonge par son écriture très agréable, dans la vie d'une femme qui se cherche et dans l'univers si particulier du ring, des techniques, des agents, des amitiés douloureuses et de l'euphorie du poing levé. Très beau roman sur la boxe et sur le sens de la douleur, cette étrange chose qui rend parfois la vie.


Loïc Di Stefano

François Prunier, Mise au poing, Belfond, janvier 2013, 233 pages, 19 euros

NB : Allez comprendre le maquettiste qui pour incarner une héroïne mastodonte et noire, met une blanche à l'air touchant en couverture. Lisez les livres...

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.