Biographies d'écrivains de tous temps et de tous pays.

Dante : Biographie

Vie et œuvre de Dante (1265-1321).

Dante Alighieri naquit à Florence en 1265. Partisan des Guelfes, qui cherchaient dans la défense des papes la liberté de l'Italie, il se jeta ensuite dans le parti des Gibelins, pour se venger de ses compatriotes qui l'avaient banni.



Dante, errant et malheureux, composa son œuvre admirable, la Divine Comédie, qui créa tout à la fois la langue et la poésie italienne : jusque-là, on n'avait écrit qu'en latin.

 

Dante suppose s'être égaré dans un désert près de Jérusalem ; il est introduit dans l'empire des ombres, et Virgile s'offre à l'y conduire. Les deux poètes arrivent près d'une porte qui prend une voix et les frappe de cette foudroyante apostrophe :

 

« C'est par moi que I’on va dans la cité des pleurs,

« C'est par moi que I’on va dans le champ des douleurs,

« C'est par moi que I’on va chez la race damnée. […]

« Vous qui passez mon seuil, laissez là l’espérance. »

 

Dante représente l'enfer comme un vaste entonnoir composé de cercles concentriques, une série d'abîmes où le poète distribue des places à la foule ignoble des méchants, aux héros du paganisme et à ses ennemis. La Divine Comédie, et surtout les chants de l'Enfer, furent l'arme et la vengeance de Dante. Il y avait à Florence trois hommes qui s'étaient montrés ses ennemis ; il ne les tuait pas, mais il disait que ces trois hommes étaient morts, qu'il les avait vus en enfer, et que leur corps n'avait qu'une apparence de vie, animée par les démons. Les Florentins fuyaient à l'approche des trois damnés vivants, qui eux-mêmes n'étaient pas sûrs d'être en vie.

 

Dans sa description de l'Enfer, le poète déploie une étonnante magie de style et de versification. Les chants du Purgatoire et du Paradis sont plus languissants.

 

Le poème de Dante est divisé en cent chants, de chacun cent trente ou cent quarante vers. Le premier chant est une espèce 'introduction à tout l'ouvrage ; ensuite: l'Enfer, le Purgatoire et le Paradis occupent chacun trente-trois chants. Suivant l'expression d'un auteur, la Divine Comédie est l'encyclopédie du XIVe siècle ; elle excita un enthousiasme tel, que dans plusieurs villes on établit des chaires pour l'expliquer.

 

Outre la Divine Comédie, Dante a composé des poésies lyriques qui ne sont pas indignes de lui.

 

[Histoire littéraire, imp. de L. Odieuvre, 1897]

 

1 commentaire

Hoëllard

Pourquoi Dante considere les peches vu par tout etre humain comme etre les plus pire les moins grave? Par example en me referant au livre et aux differents cercles de l'enfer "Trahir une personne ou sa personne est pire qu'assasiner une personne". Pourquoi?