Batman – Cité brisée et autres histoires

Batman Cité brisée et autres histoire couverture

Quand les auteurs de 100 Bullets revisitent le personnage de Batman, cela donne un album très très noir. Pour les amateurs d’un Batman hard-boiled.

En ouvrant cet album, on comprend rapidement que le dessinateur Eduardo Risso a une approche assez singulière du personnage de Batman. Brian Azzarello n’est pas en reste, d’ailleurs. Noir, c’est noir, il n’y a plus d’espoir. Les pages sont fortement encrées et les scènes qui se déroulent presque toutes de nuit.

Impression confirmée à la lecture : les auteurs font subir au monde de Batman un traitement de choc pour y injecter du polar hard-boiled pur et dur. Surtout dur. Entendez par là que Batman endosse le rôle de l’enquêteur cynique et sadique (voire même très violent), qu’il va rencontrer des femmes fatales (avec des allusions sexuelles assumées), et qu’il va traverser les bas-fond pour affronter la lie de l’humanité et trouver la rédemption. Le décor est posé : bienvenu en enfer.

 

 

Batman Cité brisée et autres histoire extrait

 

Des épisodes homogènes

Cité brisée et autres histoires, c’est donc une compilation d’histoires qui ont toutes  pour point commun d’être écrites par le tandem Azzarello/Risso et d’avoir Batman pour personnage principal. L’ensemble forme un tout globalement homogène, tant sur le plan graphique que sur le plan narratif.

Une histoire toutefois retient l’attention. Les trois épisodes de Knight of Vengeance se déroulent en effet au cours de l’événement Flashpoint. Au cours de cette période, l’univers DC Comics a été temporairement transformé. Au point que ce n’est plus Bruce Wayne qui a endossé la cape du Chevalier noir, mais son père Thomas Wayne. L’occasion de montrer un Batman alternatif, certes, mais tout aussi intéressant.

 

Batman Cité brisée et autres histoire extrait

 

Terreur psychologique

Gotham est ici à l’image des doutes et de la personnalité torturée de Batman. La déchéance se veut ici psychologique. Brian Azzarello pousse Batman dans ses derniers retranchements. Dans Cité brisée et dans Knight of Vengeance, le héros se retrouve confronté à ses pires craintes, toutes liées au trauma familial.

Une approche radicale qui montre qu’Azzarello a bien cerné le personnage et son potentiel. Du coup, il n’hésite pas à pousser franchement les curseurs. Le résultat est extrêmement violent et à ne pas mettre entre toutes les mains. Un must-have pour les amateurs du Batman sombre et torturé.

► Et maintenant ? Quand Batman rencontre HP Lovecraft, ça donne La Malédiction qui s’abbatit sur Gotham.

Stéphane Le Troëdec

Retrouvez-moi sur mon blog !

Les références

Brian Azzarello (scénario), Edouardo Risso (dessins)

Batman – Cité brisée et autres histoires

Édité en France par Urban Comics (5 mai 2017)

Collection DC Deluxe

22,50 euros

264 pages en couleurs, papier glacé, couverture cartonnée

EAN : 9782365778961

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.