Adeline Dieudonné : Rêver la vraie vie

Adeline Dieudonné : Rêver la vraie vie

Un père chasseur, dont le plus beau trophée est une défense d’éléphant entreposée dans la chambre des cadavres ; une mère amibe, femme effacée qui subit la violence de l’époux et se réfugie dans son amour pour les animaux et les chèvres naines ; un... Lire la suite

Jazz. Voix printanières

Jazz. Voix printanières

Il fut un temps où les vocalistes de partout s’ingéniaient à poser leurs pas dans ceux des divas américaines. Nombreuses les émules revendiquées de la triade capitoline Billie-Ella-Sarah, puis de leurs épigones, les Dee Dee Bridgewater, Norah Jones ou... Lire la suite

Interview. Ariane Bois, L’Île aux enfants : « Ces enfants-là ont vécu l’horreur ! »

Interview. Ariane Bois, L’Île aux enfants : « Ces enfants-là ont vécu l’horreur ! »

À travers cette fiction bouleversante et magnifiquement menée, Ariane Bois revient sur le scandale d’Etat des « enfants de la Creuse » qui, des années 1960 aux années 1980, concerna plus de deux mille petits Réunionnais kidnappés et déportés sous... Lire la suite

Isaac de Léa Veinstein : Mon grand-oncle, ce héros ?

Isaac de Léa Veinstein : Mon grand-oncle, ce héros ?

Pourquoi la famille de l’auteur ne parle-t-elle jamais d’Isaac ? On sait seulement qu’il fut rabbin et échappa à la guerre. Mince comme informations. Quand la narratrice se rapproche du judaïsme, elle entend en savoir plus sur ce personnage... Lire la suite

Un poisson sur la lune de David Vann : Impair et père

Un poisson sur la lune de David Vann : Impair et père

De David Vann, on avait adoré le glaçant Sukkwan Island , où il explorait les profondeurs de l’âme humaine avec brio et narrait un autre épisode familial terrible.  Dans ce nouvel opus, le surdoué de sa génération fait de nouveau trembler le lecteur... Lire la suite

Tout le bleu du ciel de Mélissa Da Costa : Un camping-car nommé désir

Tout le bleu du ciel de Mélissa Da Costa : Un camping-car nommé désir

Dire qu’Émile a peu de chance, c’est un peu comme dire qu’il pleut en Angleterre l’hiver : l’understatement de l’année. Le jeune homme n’a que 26 ans quand les médecins lui diagnostiquent un Alzheimer précoce qui devrait le tuer très rapidement. Et... Lire la suite

Révision des poncifs : Sollers & la peinture, je t'aime moi non plus

Révision des poncifs : Sollers & la peinture, je t'aime moi non plus

A qui veut connaître non seulement la vision de Philippe Sollers sur la peinture mais l’histoire des formes à travers les siècle il conviendra de lire cette thébaïde (mais version hot line ) qui en offre le miroir le plus intéressant. Sous titré... Lire la suite

Lucide, trop lucide ce Nietzsche

Lucide, trop lucide ce Nietzsche

Comment ne pas être nietzchéen par ces temps troublés où le point médian relève plus d’attention que la véritable lutte pour le respect des femmes ? Comment ne pas être désespéré face au constat permanent des dérives sociétales que tout un chacun... Lire la suite

Eric Brogniet : sombres destins

Eric Brogniet : sombres destins

Dans son superbe chant tragique Eric Brogniet mêle le destin d'une artiste "scarifiée" et emblématique (Marilyn Monroe) et ses "victimes" consentantes : à savoir les spectateurs du monde soumis à la puissance de feu d'une artiste qui mourut sous ses... Lire la suite

Diane Chateau Alaberdina : le miroir et son double

Diane Chateau Alaberdina : le miroir et son double

La photographe héroïne de ce superbe roman grandi dans l’admiration d’Agafonova, écrivaine autour de laquelle gravitait toute la diaspora slave de l’Archipel Café, et de sa fille Taisiya. Lorsqu’elles se retrouvent à l’âge adulte celle-ci devient son... Lire la suite

Léonard de Vinci, au plus près du génie

Léonard de Vinci, au plus près du génie

On n’entre jamais dans ce royaume appelé Léonard de Vinci sans une certaine émotion. Comment bien en parler, écrire à son sujet, décrire ses œuvres? Ses dimensions d’homme inventeur et de peintre créateur sont immenses. Cela implique un certain... Lire la suite

Et si la littérature était le centre du monde ?

Et si la littérature était le centre du monde ?

Constat d’impuissance : le narrateur aurait voulu demeurer un enfant, vierge de toute perversion – entendons-nous bien, le sexe n’est en rien pervers, y compris l’inceste consentie avec sa sœur ; Sollers toujours ? – mais les adultes lui ont confisqué... Lire la suite

Les impatients

Les impatients

Si à quinze ans, Eveil de Reine n'est pas encore jolie, elle est déjà fière et elle sait ce qu'elle veut. Entre 0 et 4 heures du matin, elle apprend le russe grâce aux films en V.O. de Nikhita Mikhalkov.  Plus tard à 33 ans, après HEC, Harvard et... Lire la suite

Philippe Sollers n'est pas un menteur - ou la révision des poncifs

Philippe Sollers n'est pas un menteur - ou la révision des poncifs

Philippe Sollers n'est pas un menteur. Lorsqu'il nomme son roman Le Nouveau il ne nous trompe pas. Enfin presque même s'il nous fait partager ce qu'on pouvait estimer impensable. Choisissant désormais le fiction courte comme si avec l'âge il fallait... Lire la suite

Le cerveau mystiquement alvéolé de Haenel

Le cerveau mystiquement alvéolé de Haenel

Revoilà le souffle, la trempe, la flamboyance du style Haenel, la grande épopée lyrique dans la même veine que l’admirable Cercle (prix Décembre 2007 & prix Roger Nimier 2008), dernier hussard vivant à oser mélanger les genres pour nous livrer un... Lire la suite

Jean Sénac en intégralité

Jean Sénac en intégralité

Réédition de l’ouvrage paru en 1999, cette somme poétique est diaboliquement fantastique. Voilà une langue autre. Et sans point médian. Ici rien de factice pour dire l’altérité. Rechercher l’égalité dans la confrontation des désirs. Accepter l’Autre... Lire la suite

Les photos d'Anna Bambou ou les couleurs d'une âme

Les photos d'Anna Bambou ou les couleurs d'une âme

Sous le nom Anna Bambou se cachent deux femmes : Sabrina et Marianne. L'une est photographe, l'autre réalisatrice et conceptrice de projet. Sous ce nom elles ont inventé la quête d'une femme qui n'a laissé derrière elle que quelques indices. Au fil... Lire la suite

Hélène Frappat : la peau fuyante du fleuve

Hélène Frappat : la peau fuyante du fleuve

Parce que la vie n'est pas un fantôme, Helène Frappat ne s'en moque pas. Son "Dernier fleuve" le prouve. Il s'agit certes d'un conte intemporel mais où la vie va. Et où l'âme possède des bras et des jambes enfantines. Elle fait la chasse autant à la... Lire la suite

Bernard van Orley, un artiste éclectique et humaniste à Bruxelles

Bernard van Orley, un artiste éclectique et humaniste à Bruxelles

Comme tant d’autres avant lui qui passent de la lumière à l’ombre et tardivement retrouvent la première, Bernard van Orley a été célèbre et prisé de son vivant, il laissa en héritage un œuvre importante et ample, connut une longue éclipse pour être... Lire la suite

Sylvie Aflalo-Haberberg : le début de la faim

Sylvie Aflalo-Haberberg : le début de la faim

Dans l'œuvre de Sylvie Aflalo-Haberberg le visage n'existe pas. Pour autant les êtres ne sont pas réduits à l'état de fantômes. C'est comme si chaque portrait était rempli de visages secrets. C'est une manière afin que le "moi" de l'artiste entre en... Lire la suite