Apeirogon

Apeirogon

Deux pères ont à quelques années d’intervalle perdu leurs filles. Rami l’Israélien a vu Smadar, tuée par trois kamikazes palestiniens. La fille de Bassam, Abir  quant à elle, a reçu une balle dans la tête, tirée par un garde-frontière israélien, alors... Lire la suite

Harmonies du soir : Silvia Baron Supervielle

Harmonies du soir : Silvia Baron Supervielle

Silvia Baron Supervielle crée des présences qui n’habitent pas toujours le corps mais le tiennent en vie - entre flux et déplacements,  fruits de l'exil. Dès 1962 l'auteur a quitté l'Argentine pour la France où elle a commencé à écrire en français.... Lire la suite

Innocence ou maturité ?

Innocence ou maturité ?

Ce sera vers la troisième partie, Ecce Femin a, que l’auteur se dévoile, après que Joséphine, son personnage, se sera mise à nu tout au long des chapitres qui précèdent. Ketty Rouf écrit : Le front collé à la vitre, le regard qui se fige sur voitures,... Lire la suite

Simon Liberati et le démon de la langue

Simon Liberati et le démon de la langue

L'auteur d'Eva met en scène une fratrie dostoïevskienne prise dans la drogue, le plaisir, l'insouciance, la dérive et la guerre du Vietnam. Tout est perpétuel mouvement. Le roman (présenté comme pop ce qui ne l'enrichit en rien parce qu'il n'en a... Lire la suite

Picasso, le revers de la toile

Picasso, le revers de la toile

D’un absolu à l’autre, sans concessions, sans phase intermédiaire, de l’adoration à la haine, l’une et l’autre totales, radicales. Sophie Chauveau dès le seuil de son ouvrage, prévient le lecteur. Si elle a aimé passionnément Picasso qui lui a donné... Lire la suite

Casser le plafond de verre : Barbara Polla lectrice de Paul Ardenne

Casser le plafond de verre : Barbara Polla lectrice de Paul Ardenne

Dans son essai brillant sur Paul Ardenne enrichi de textes inédits de l'objet de sa quête, Barbara Polla ne l'emprisonne pas mais le saisit en tous ses angles pour tenir compte des ombres portées et libérer les formes de l’œuvre qui demeurent encore... Lire la suite

Zéno Bianu : le bleu est bien plus qu'une couleur

Zéno Bianu : le bleu est bien plus qu'une couleur

Si Zéno Bianu en pince pour le bleu ce n'est pas par foucades. Comme pour les astrophysiciens, pour le poète le bleu apparaît bel et bien comme la couleur même de la vie, son pigment d'exception (p. 79). Dès lors dans ce superbe texte inédit l'auteur... Lire la suite

Prix Jean Giono : le jour d'après

Prix Jean Giono : le jour d'après

L'annuel battage médiatique qui, depuis Paris, fait en cette saison fiévreusement rage autour des Prix littéraires et irradie un peu partout en province, me donne l'idée de proposer aujourd'hui à lire quelques réflexions et remarques qui, en regard,... Lire la suite

Hervé Termine : contre une justice expéditive

Hervé Termine : contre une justice expéditive

Passionné par son métier et sa fonction d'avocat, Hervé Termine s'y engagea sous l'égide d'un mentor des plus brillants : le marseillais inclassable Emile Polac qui fut entre autre le défenseur de Pierre Goldman. Le pénaliste – contrairement à son... Lire la suite

Précis de composition et de décomposition : Tristan Félix

Précis de composition et de décomposition : Tristan Félix

La poétesse est de celle qui – telle une amibe de l'hétéronomie et de l'ubiquité spectrale – prête à presque tous ses amis un sobriquet théâtral qui tente de leur ressembler : Mary Poppins, Perceval, Rodogun, Child Éric, La Fée, Âne des Trois Bois,... Lire la suite

Les exilés de la dictature

Les exilés de la dictature

Sébastian a passé seize ans revêtu de l’habit monastique qu’il vient de quitter. Il l’avait endossé après une crise sévère. Longtemps la vie religieuse l’a réconforté mais il a fini par perdre la foi. Se retrouvant seul dans une ville inconnue, il a... Lire la suite

Lucienne Desnoues : avoir l'air

Lucienne Desnoues : avoir l'air

Riche et rigoureuse Lucienne ! Ô combien en son art d'écrire comme en celui de parler, toujours à l'écoute en direct de son sens aigu de la langue, et donc de la grammaire et de l'orthographe – jusqu'aux savoureuses profondeurs du vieux français en... Lire la suite

Fiorio : se sentir près de la terre !

Fiorio : se sentir près de la terre !

Rappelant en cela la frappante particularité du géant Antée qui, au besoin, retrouvait immédiatement force et énergie au moindre contact avec Gaïa, sa mère, Serge Fiorio  écrivait : "Si l'on me demandait ce qui a le plus compté pour moi dans ma vie,... Lire la suite

Cendres d'oubli – Christiane Sintès

Cendres d'oubli – Christiane Sintès

Pour Christiane Sintès la photographie reste un territoire de connaissance même et surtout de ce qui se fait invisible ou au moins matière d'absence . Toutefois, "l'à-peine" trouve ici une charge d'émotion en ce qui vibre et que l'artiste retient en... Lire la suite

Patti Smith en elle-même

Patti Smith en elle-même

A travers la rédaction de son journal intime qui s'enrichit de ses propres photos, Patti Smith poursuit sa route et la commente au moment où les anecdotes perdent leur caractère bling-bling – comme c'était parfois le cas dans ses livres précédents.... Lire la suite

Fabienne Radi : Ouille !

Fabienne Radi : Ouille !

Lorsque qu'elle ressort avec une mâchoire paralysée – ce qui est tout de même assez fréquent – de chez son dentiste puisque enfant , dit-elle, je n’ai pas eu droit au fluor dans le sel de table " -– l'auteur ne manque jamais de – à peine la porte du... Lire la suite

Ella Balaert : l’écume, la peau, la langue

Ella Balaert : l’écume, la peau, la langue

Poissons rouges et autres bêtes aussi féroces est une suite de nouvelles sous forme de bestiaire dompté par presque totalement une suite de narratrices qui parlent au je ou à la troisième personne. L'objectif est moins de nous embarquer dans un... Lire la suite

Stefanie Renoma : une visiteuse au Paradis

Stefanie Renoma : une visiteuse au Paradis

Stefanie Renoma aime les germinations intempestives de figurations érotiques, insolentes et poétiques. Êtres et objets sont traités selon une perspective ludique mais néanmoins profonde même lorsqu'il s'agit de photographies publicitaires de sa... Lire la suite

L'homme en rouge : invitation à une fête littéraire

L'homme en rouge : invitation à une fête littéraire

En 1885, un curieux trio arrive à Londres dans le but de faire un shopping intellectuel et décoratif. Ils   séjournent chez Henry James.  Les trois font partie du beau monde. Le  premier, le prince Edmond de Polignac avait une grand-mère proche de... Lire la suite

Quand Raymond Farina fait le ménage

Quand Raymond Farina fait le ménage

Plus qu'un brin de fantaisie dans les lexicologies poétiques compassées Raymond Farina introduit forcément le trouble dans les certitudes des dieux et des statistiques. Haro aux scolastiques carcérales et aux pastiches heidegerriens. Même s'il ne... Lire la suite