Joël Cornuault : canicule littéraire

Joël Cornuault propose une suite de chroniques rêveuses dans un partage de personnages et d'auteurs dont Joseph Delteil, André Dhôtel, André Breton ou Élysée Reclus, ce dernier étant avec Sait Paul Roux l’un des écrivains et personnages favoris de l'écrivain.
Existe là des fantaisies littéraires des plus réussies à travers la traversés des temps et des lettrés voire de leur compagne, telle Jeanne Duval, celle qui danse comme un serpent au bout d’un bâton et officie quelque part, pour le plaisir ou la douleur de Baudelaire.
Se mêlent diverses sphères de l'anarchisme, d'un certain romantisme noir, du surréalisme. Mais cette classification n'est pas exhaustive puisque des auteurs peu connus et marginaux émergent çà et là.
Grands ou petit maîtres en littérature s'en trouvent salués et exaucés là où tient de promenades ou de rêveries. La nature pour celles-ci n'est pas obligatoire. Le monde urbain est aussi beau que celui des forêts.

Jean-Paul Gavard-Perret

Joël Cornuault, Les Grandes Soifs, Le Cadran ligné, janvier 2022,  128 p.-, 16€

Aucun commentaire pour ce contenu.