Claude-Henri Rocquet en sa Petite vie de Saint Martin de Tours

Claude-Henri Rocquet en sa Petite vie de Saint Martin de Tours

Accoucheuse, entre autres œuvres très personnelles, de tant de rigoureuses biographies et de minutieux focus sur diverses personnalités – la liste n’en est ici ni chronologique dans leurs parutions, ni exhaustive : Breughel, Lanza del Vasto, Edward... Lire la suite

Au seuil de la nouvelle année...

Au seuil de la nouvelle année...

On dirait que nos chemins, pour l'essentiel, nous attendent et nous guident, qu'ils sont tracés, providentiels, et que le coup de dés toujours s'arrange pour donner le chiffre qui nous revient. Hermès invisible nous accompagne et nous précède, nous... Lire la suite

Question-réponse avec Claude-Henri Rocquet au sujet de Giono

Question-réponse avec Claude-Henri Rocquet au sujet de Giono

Cher Claude, quand vous évoquiez dernièrement pour moi au téléphone « cette petite feuille de laurier si importante » au moyen de laquelle Giono, dans la peau de Melville (devenu son personnage !), transfigure le regard d’Adelina White, j’ai compris... Lire la suite

Signé Claude-Henri Rocquet

Signé Claude-Henri Rocquet

Noël approchant à grands pas, comment ne pas songer à tout ce qu’en écrivit tout au long de son œuvre Claude-Henri Rocquet qui, tout comme son amie Lucienne Desnoues , grand poète inspiré elle aussi – tous deux alors œuvrant dans le transparent... Lire la suite

Le Soliloque d'Uccello

Le Soliloque d'Uccello

Ce vaste et formidable poème – parce qu'à la fois art de peindre, credo , en même temps que rigoureux autant que vigoureux portrait – initialement contenu dans Le Chiffre des choses de Lanza del Vasto paru en 1940 aux éditions Denoël, Serge Fiorio ... Lire la suite

Norge-Claude-Henri Rocquet : doubler la mise !

Norge-Claude-Henri Rocquet : doubler la mise !

Toutes les lettres reçues ne subissent pas le même sort : poubelle, déchiqueteuse, flamme vive du briquet ou nonchalantes de la cheminée… J’en passe et des meilleures, selon leur nature et la qualité du papier !  N’empêche,  blague à part, bien à... Lire la suite

Chez  Claude-Henri Rocquet, en sa maison de Gordes

Chez Claude-Henri Rocquet, en sa maison de Gordes

Malgré maints patients efforts pour les différencier proprement, les rendre chacune à elle-même, je ne sais pourquoi n’y étant jamais arrivé, rien à faire, je mélange donc toujours très facilement dans mon souvenir l'une et l'autre des deux dernières... Lire la suite

Claude-Henri Rocquet et les racines de l'espérance

Claude-Henri Rocquet et les racines de l'espérance

Tout d’abord une admirative et chaleureuse reconnaissance envers Annik, l’épouse de l’auteur , à qui, et pour cause, tous ses livres sont dédiés, y compris celui-ci que, toujours aussi fidèle, convaincante et persévérante en sa mission, elle vient de... Lire la suite

Cher Claude-Henri Rocquet, à bientôt...

Cher Claude-Henri Rocquet, à bientôt...

... le plaisir toujours quelque peu stupéfiant de vous lire ! Vous le savez comme moi, bien sûr : certains libraires ne sont parfois rien que de sacrés cancres ou de vrais pourceaux en leur domaine, banals commerçants, n’est-ce pas. Mais, bref,... Lire la suite

Sur une pensée de Claude-Henri Rocquet

Sur une pensée de Claude-Henri Rocquet

Elle est magnifique, étant tout autre qu’un simple et fidèle constat, un exemple pris au hasard, ou bien encore une rapide recette par elle-même magique, à partir de laquelle pouvoir se mettre en état d’écrire puis, dans la foulée, se croire et, sans... Lire la suite

Serge Fiorio très bientôt au musée de Forcalquier

Serge Fiorio très bientôt au musée de Forcalquier

Que diriez-vous, cher Maître, si l’un de vos tableaux faisait aujourd’hui son entrée au Louvre ? – Déjà ! Mais c’est l’un des plus modestes musées de province qui – sur proposition de l’association du Patrimoine du Pays de Forcalquier conduite... Lire la suite

Avant-propos à un inédit de Claude-Henri Rocquet

Avant-propos à un inédit de Claude-Henri Rocquet

Ces soixante pages, de 2012, je les ai très volontairement suscitées chez Claude-Henri Rocquet . Non pour que nous nous y entretenions véritablement, mais afin que, beaucoup plus simplement, il réponde à quelques-unes de mes questions à son endroit.... Lire la suite

Claude-Henri Rocquet, Je n’ai pas vu passer le temps : Une mosaïque de saisissements

Claude-Henri Rocquet, Je n’ai pas vu passer le temps : Une mosaïque de saisissements

Il est parti depuis peu, si tant est qu’il soit parti. Claude-Henri Rocquet n’est plus, plus de ce monde. Bien sûr, les écrivains meurent, presque par inadvertance, mais leur parole, j’allais dire leur voix, refuse de mourir. Elle persiste dans la... Lire la suite

Chronique. Macbeth rue de la clef

Chronique. Macbeth rue de la clef

Çà & là, la chronique de Claude-Henri Rocquet |  Ce document est très émouvant : c'est la dernière chronique que de Claude-Henri Rocquet, décédé le 24 mars 2016, nous a fait parvenir. Une voix s'est éteinte, une voix singulière,... Lire la suite

Chronique. Lecture de Rimbaud. Après le déluge (IV)

Chronique. Lecture de Rimbaud. Après le déluge (IV)

Çà & là, la chronique de Claude-Henri Rocquet |  Une porte claqua, et, sur la place du hameau, l’enfant tourna ses bras, compris des girouettes et des coqs des clochers de partout, sous l’éclatante giboulée. Est-ce l’enfant qui a claqué la... Lire la suite

Chronique. Lecture de Rimbaud. Après le déluge (III)

Chronique. Lecture de Rimbaud. Après le déluge (III)

Çà & là, la chronique de Claude-Henri Rocquet |  Est-ce lire sérieusement , comme un bon professeur enseignerait à lire, est-ce lire ? que de rêver longuement, de s’attarder, sur tel mot d’un texte, et de courir ça et là entre les pages, de les... Lire la suite

Chronique. Lecture de Rimbaud. Après le déluge (II)

Chronique. Lecture de Rimbaud. Après le déluge (II)

Çà & là, la chronique de Claude-Henri Rocquet |  Revenons au poème, congédions les souvenirs d’enfance. Ces capitales du premier mot, AUSSITÔT , ces capitales initiales, disposition typographique unique dans le recueil, ne... Lire la suite

Chronique. Lecture de Rimbaud. Après le déluge (I)

Chronique. Lecture de Rimbaud. Après le déluge (I)

Çà & là, la chronique de Claude-Henri Rocquet |  AUSSITÔT que l’idée du Déluge se fût rassise, Un lièvre s’arrêta dans les sainfoins et les clochettes mouvantes, et dit sa prière à l’arc-en-ciel à travers la toile de l’araignée.   Le... Lire la suite

Chronique. Lecture de Rimbaud

Chronique. Lecture de Rimbaud

Çà & là, la chronique de Claude-Henri Rocquet |  Le livre le plus abîmé de ma bibliothèque est le Rimbaud de la Pléiade, dans l’édition de 1951, acquis aussitôt, neuf, emboîté dans un carton gris, luxe misérable, emballage indigne ; et qui ne fut... Lire la suite