Superman Rebirth, tome 1 – Le Fils de Superman

Superman Rebirth tome 1

À l’occasion de Rebirth, le Superman originel fait son le grand retour. Et il n’est plus le seul Kryptonien sur Terre… Un premier tome plein de promesses malheureusement pas toutes tenues.

Le Superman de l’univers du New52 est mort. Mais après les évènements de la saga Convergence, le Superman originel est arrivé dans cet univers et jusqu’ici a fait profil bas. Clark est marié à Lois Lane et père d’un petit garçon, et la petite famille vit à la campagne. Mais après la mort de Superman, le vrai Clark se sent obligé de reprendre du service. Mais les choses se compliquent quand son garçon découvrent qu’il a lui aussi des pouvoirs. Et il va lui falloir un mentor pour apprendre à utiliser ses nouvelles capacités…

Par les auteurs de Batman et Robin

Patrick Gleason et Peter Tomasi étaient les auteurs de Batman & Robin, une très bonne série qui explorait déjà les liens entre un super-héros et son enfant. Il y a donc comme une évidence à les retrouver sur ce Superman, que DC aurait tout aussi bien pu retitrer Superman & Superboy. Les deux auteurs ont démontré qu’ils savaient écrire sur la durée une série sur les relations père/fils. Seulement dans Batman & Robin, il y avait comme une tension sous-jacente (rappelons que Damian est le fils de Talia al Gul, donc le petit fils de Ra’s al Gul). Ici, le contexte est différent, plus apaisé. La grande question était donc de savoir si Gleason et Tomasi allaient parvenir à travailler sur des thèmes similaires sans tomber dans la redite.

 

Superman Rebirth tome 1

 

Le fils de Superman en danger

De par son pitch, ce nouveau Superman est peut-être un des titres les moins accessibles aux lecteurs débutants. Le Superman historique se souvient de l’ancien univers. Ce qui veut dire que la série est une brèche dans le relaunch Rebirth qui va permettre à Peter Tomasi et Patrick Gleason de ramener des personnages de l’ancien univers. Dès ce premier tome, ça commence, pas forcément directement, mais l’idée est là : l’Eradicator vient rappeler à Clark son héritage kryptonien. Avec ce qu’il faut d’eugénisme pour maintenir la pureté de la race kryptonienne. Alors forcément, le petit Jonathan à cause de son métissage humain-kryptonien devient une cible de choix. L’occasion d’installer Clark dans le double rôle de protecteur et formateur.

Avec cette nouvelle donne, Lois Lane est la grande perdante, relégué au mieux au rôle de mère protectrice. Au pire, Gleason et Tomasi lui font revêtir l’armure de Batman (et là, on se dit qu’un éditeur de chez DC Comics aurait dû leur dire qu’ils sombraient dans le n’importe quoi).

 

Superman Rebirth tome 1

 

Une seconde partie mal gérée

Du coup, cette première volée d’épisodes navigue en permanence entre l’intéressant (grosso modo la première partie) et une seconde moitié curieusement mal gérée car bien trop longue. On referme ce volume en se disant « tout ça pour ça » (en gros, il s’agit d’installer une nouvelle version d’un ancien personnage). Les auteurs auront tout intérêt à trouver une autre ficelle dans les épisodes suivants. Décevant.

 

► Et maintenant ? Perdu dans le DC Rebirth, lisez la chronique de l’album !

 

Stéphane Le Troëdec

Retrouvez-moi sur mon blog !

 

Les références

Patrick Gleason, Peter Tomasi (scénario), Peter Tomasi, Doug Mahnke (dessin)

Superman Rebirth, tome 1 – Le Fils de Superman

Édité en France par Urban Comics (7 juillet 2017)

Collection DC Rebirth

17,50 €

176 pages en couleurs sur papier glacé et sous couverture cartonnée

EAN/ISBN : 9791026811374

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.