Star Wars : Chevaliers de l'Ancienne République, tome 3

4 000 ans avant La Guerre des Étoiles…

Zayne Carrick, le Jedi fugitif, se sépare d'une partie de ses compagnons ! La guerre entre les troupes de la République et l'armée Mandolorienne fait rage : Zayne et le volubile Gryph partent pour le front. Mais ils sont reconnus et arrêtés… De son côté, Jarael accompagne Campeur sur Arkania pour le soigner de sa mystérieuse maladie. Elle va en découvrir un peu plus sur le mystérieux passé de son ami…


John Jackson Miller raconte l'origine de la série : « Je travaille dans l'espace temporel de l'Ancienne République. C'est une période beaucoup plus ouverte [que les films]. Cette ère a été créée par Dark Horse lors de la publication de Tales of the Jedi dans les années 90 (La Légende des Jedi, six tomes parus chez Delcourt). Cette série a été suivie par deux jeux vidéo et quelques histoires en romans » (1). D'ailleurs, les amateurs de jeux de rôle se souviennent certainement du jeu vidéo culte Knights of The Old Republic qui se déroulait déjà dans l'Ancienne République, et que l'éditeur Dark Horse a prolongé en comic book avec cette nouvelle série.


Un environnement relativement neuf, donc, à la fois pour le public et pour John Jackson Miller, le scénariste, qui peut se permettre pas mal de libertés. Située presque 4 000 ans avant les films de Georges Lucas, l'univers et les personnages n'ont qu'un très lointain rapport avec la saga qu'on connaît et les conséquences de l'histoire ne risquent donc pas de contredire les films. Mais le diable se cache dans les détails, et John Jackson Miller fait attention à livrer un travail précis. Un exemple ? Si dans les films Star Wars, les vaisseaux ont l'air anciens, dans Les Chevaliers de l'Ancienne République, la technologie est neuve et clinquante ! Une manière logique de revisiter des environnements devenus célèbres


« Nous voulions capturer la camaraderie présente dans les films, les personnages se trouvant au mauvais endroit ». Et c'est exactement ce qu'il se passe dans ce troisième volet. À la différence des deux premiers tomes, le groupe des héros s'est séparé, même si on imagine que le destin les fera se recroiser assez vite… Ils sont donc moins nombreux pour affronter les dangers, ce qui rend les aventures encore plus palpitantes ! Mieux, John Jackson Miller en profite pour explorer un peu plus le passé de Jarael et Campeur, les compagnons de Zayne Carrick. Et l'idée de prendre pour héros un Jedi fugitif (il est soupçonné, à tord, d'avoir assassiné des apprentis Jedi) se révèle assez judicieuse en terme de suspense.


Depuis le début de la série, deux dessinateurs se passaient le relais sur le titre : Brian Ching et Dustin Weaver (Infinity), ce dernier se montrant particulièrement à l'aise pour dessiner les vaisseaux. Ils sont rejoints sur ce tome par Harvey Tolibao, et même si leurs styles sont assez différents, l'ensemble est au final harmonieux, on évite le côté « assemblage » de style.


Il y a beaucoup de comics estampillés Star Wars ces dernières semaines dans les librairies, sortie de L'Éveil de la Force oblige. Et Delcourt comme Panini entendent bien en profiter pour inonder les librairies. Si l'Univers Étendu n'est plus « officiel » (lire ici), j'ai pris beaucoup de plaisir à lire Les Chevaliers de l'Ancienne République ! D'abord parce que c'est une histoire pleine de rythme, prenante et surtout originale : John Jackson Miller a les coudées franches et cela se ressent à la lecture. Ensuite parce que Miller parvient à capter une atmosphère, l'esprit Star Wars. Je ne connaissais pas vraiment l'Univers Étendu, et cette série, comme Star Wars :Legacy (dont je dis tout le bien que je pense ici), mérite qu'on s'y intéresse. Si vous voulez lire du Star Wars, sans trop subir le « carcan » des films, Les Chevaliers de l'Ancienne République vous intéressera.



Stéphane Le Troëdec



(1) Comic Box HS 3


John Jackson Miller (scénario), Brian Ching, Dustin Weaver et Harvey Tolibao (dessins)

Star Wars : Chevaliers de l'Ancienne République, tome 3 (nouvelle édition)

Édité en France par Delcourt (2 septembre 2015)

Collection Contrebande

160 pages en couleurs sur papier glacé sous couverture cartonnée

15,95 euros

EAN : 9782756072210

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.