Saran Andersen, Les adultes n'existent pas : Attachant et drôle

On va le dire vite : c'est moche mais que c'est drôle ! initialement publié en strip sur Internet, les aventures du petit personnage de Sarah Andersen ont rencontrées un tel succès que les voici en album. Ce qui est une manière de consécration.

Rêveuse, procrastinatrice, infantile au possible, Sarah, jeune adulte (on l'imagine du moins), vit avec son lapin, ses peluches, ses livres et son amoureux, contre lequel elle rêve de se blottir et de veiller sans bouger, juste comme ça, avoir eu cette belle vie. Elle passe son temps  à hésiter pour finalement ne pas faire, à rire de ses grands moments (aller sur la plage pas épilée depuis l'automne dernier, être grosse, porter son pull tout pourri préféré) en évitant à chaque fois, de manière naturelle, la décision qu'aurait prise l'adulte ! et qu'importe puisque ce qui est vraiment important dans la vie c'est répondre avec spontanéité à l'envie du moment. Même si c'est de glander en pyjama, de balancer son ordinateur par la fenêtre ou de s'endormir sur le tas de linge bien chaud ! 

Sarah est un petit personnage très attachant et drôle, qui exorcise tous nos tares d'adultes en valorisant notre syndrome de Peter Pan : un petit moment de bonheur ! 

Loïc Di Stefano

Saran Andersen, Les Adultes n'existent pas, Delcourt, avril 2017, 112 pages, 14,50 €

 

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.