Le voleur de souhaits

 

Depuis qu'il est tout petit, Félix change la formule consacrée "à vos souhaits" en une formule magique "à mes souhaits" qui lui permet de matérialiser le souhait de la personne qui vient d'éternuer, si elle a prononcer la clé "merci", et à les enfermer dans un bocal comme un ver luisant dont il va se repaître de la magie versicolore. Ainsi donc il se crée une belle collection et remplit toute une bibliothèque de bocaux sein des souhaits des autres. Le printemps, avec son pollen propice aux éternuements, est l'occasion d'une belle récolte. Mais quand il croise la belle Heloïse, le voici tout étonné que ses éternuements ne fassent naître aucun souhait ! Alors il la suit, lui dévoile son secret, mais elle va lui poser la seule vraie question, celle qui la tracasse elle-même : que est ton souhait ? Conscient de n'en pas avoir en propre, Félix et Heloïse décident de partir à l'aventure et à la chasse à leur propres souhaits. Bien sûr, il ne se passera rien, sinon qu'ils seront ensemble et, quand enfin ils éternueront en même temps un souhait, ce sera le même, celui de rester ensemble et de vivre leur amour. 

Ce beau conte est très joliment illustré avec un choix graphique intéressant : de très grands dessins (du pleine page à 4 sur une page maximum) qui permettent à cet album jeunesse de donner le plein épanouissement de la douceur de ses traits. 

L'album est suivi d'un cahier de création avec les étapes des planches et du choix des personnages. Complément judicieux pour les jeunes lecteurs qui peuvent découvrir les "secrets" de la création d'un album. 

A recommander pour les jeunes lecteurs.

Loïc Di Stefano

Loïc Clément (scénario) et Bertrand Gatignol (dessin), Le Voleur de souhaits, Delcourt jeunesse, avril 2017, 32 pages, 10,95 € 

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.