Colette Nys-Mazure et les étapes de l'existence

L'auteur de Lâge de vivre se pose ainsi la transmission d'un savoir  à l'intérieur d'un non-dit, d'un irracontable qui ramène la question insoluble, irratrapable du sens et de l'image. Les deux sont, plus que présentes, à venir. Il y a l'écran, la page mais ce qu'il y a dessus n'est qu'une approximation. On espère simplement que le sens et l'image agissent comme une sclérose en plaques : on ne la sent pas, mais elle s'impose progressivement.
Preuve sans doute que l'écriture est une maladie qui ne cesse de travailler et ramper dans le silence. L'auteur se projette entre l'animal et l'anima tout en tentant de réunir ce dualisme judéo-chrétien de l'histoire mystique, religieuse, poétique. Et si la mort arrive, obscure, en spirale mais reste un ravissement perpétuel dans la cruauté des répétitions, montages, liaisons, ruptures où l'on reconnaît un corps, sa façon de vivre et de mourir (toucher le fond).  Mais dans la couleur des sucres et l'odeur des placards et des caves la poésie fait remonter et non de retomber en enfance. Il s'agit moins de revivre l'enfance que de vivre avec l'enfant en soi.
Afin d'y parvenir, Colette Nys-Mazure supprime tous les temps de reprises de la respiration pour habiter et nous faire habiter la maison de l'être. Elle met en place un espace carré ou un jardin sans angles  dans lequel  la poésie joue entre limites et absence de limites pour dire le  secret  de vivre ce qui est à peine visible au sein même de la platitude, de la banalité, le littéral à savoir ce sur quoi on glisse. Il y a en un tel livre parfois des éléments qui frôlent avec la solitude, la mort mais en brouillant la frontière entre prose et poésie, l'auteur dégage de ce magma une force de vie. Et si dans l'écriture les outils appartiennent à un domaine abstrait, ceux-là nous forcent à regarder le réel pour avancer.

Jean-Paul Gavard-Perret

Colette Nys-Mazure, L'Age de Vivre, coll. Littérature ouverte, Desclée de Brouwer, janvier 2024, 261 p.-, 14€

Aucun commentaire pour ce contenu.