À l’Est le renouveau : l’avant-garde hongroise de la galerie Der Sturm (1913-1932)

À l’Est le renouveau : l’avant-garde hongroise de la galerie Der Sturm (1913-1932)

Si Erich Maria Remarque écrivit À l’Ouest , rien de nouveau , sans doute avait-il, au-delà du prisme pacifique qui l’habitait, compris que la marche en avant forcée entreprise par l’Occident et la suffisance de certains n’ouvriraient que sur des... Lire la suite

Pascin : un vent de légèreté

Pascin : un vent de légèreté

Du 12 septembre au 28 octobre 2017, les galeries Le Minotaure & Le Gaillard plongeront leurs visiteurs dans… la peinture décalée, coquine et libertaire, d’un petit génie débarqué à Paris en 1905 de sa Bulgarie natale, fuyant une riche famille juive... Lire la suite

L’histoire de l’abstraction géométrique sous nos yeux

L’histoire de l’abstraction géométrique sous nos yeux

Si vous avez l’occasion de passer à Paris entre le 3 mars et le 22 avril 2017, faîtes donc un crochet par les rues des Beaux-arts (galerie Le Minotaure ) et la rue Mazarine (galerie Alain Le Gaillard ), vos yeux éblouis vous remercieront de tant... Lire la suite

Vous feriez bien un détour chez la baronne d’Œttingen ?

Vous feriez bien un détour chez la baronne d’Œttingen ?

Pour ma part, la question ne se pose pas, la simple évocation de son nom réveille des flots de souvenirs. Les images avant-gardistes se succèdent dans un kaléidoscope coloré où Férat , Picasso, Survage , Modigliani, Angiboult (son double en peinture)... Lire la suite

Hélène d’Œttingen, une étrangère à Paris

Hélène d’Œttingen, une étrangère à Paris

Femme, artiste, émancipée – voire extravagante – se jouant des identités, François d’Angiboult quand elle peint, Roch Grey quand elle écrit et Léonard Pieux pour la poésie, Hélène d’Œttingen a laissé son baron de mari en Russie pour venir épouser la... Lire la suite