Le cimetière des voitures – Eric Coisel

Désormais la voiture transformée en épave ne fait qu’une avec la terre. Et c’est là qu’Eric Coisel les cueilles ennoblie de sa rouille et de ses herbes folles qu'elle nourrit de son fer. Tôles, branches, couleurs s'emmêlent.

De tels restes sont de beaux prétextes à des inconséquences notoires : certains les lapident d’autres tirent dessus à la carabine comme s’ils se vengeaient de ce qui finira oxydé. Coisel à l’inverse en fait son beurre.

Car, dans les carcasses décharnées,  un autre temps s’avance à  la limite des haies et broussailles. Il cherche où est passé le bitume..  Les portes des cockpits  ne se referment plus. 
Il n’y a plus de route mais la dé-route près d’un vol de moineaux.


Jean-Paul Gavard-Perret
 

Eric Coisel, Photos mobiles – Voiture au point mort, Librairie l’Esperluète et Le Pont des Arts, Chartres, 8 septembre - 23 novembre 2018.

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.