Ecrire une critique
Ernest Pignon-Ernest : De traits en empreintes, la ville murmure…

Ernest Pignon-Ernest : De traits en empreintes, la ville murmure…

Par une brûlante matinée aoûtienne nous glissâmes sur l’asphalte surchauffé d’une autoroute saturée pour déboucher sur la promenade des Anglais. Délaissant quelques temps la mer sur notre droite nous suivîmes la trouée verte et arrivâmes au MAMAC où... Lire la suite

Dans la lumière déchirante de la mer d'Ernest Pignon-Ernes

Dans la lumière déchirante de la mer d'Ernest Pignon-Ernes

Voilà quarante ans que Pier Paolo Pasolini a été assassiné, et les questions demeurent, sans doute nous ne saurons jamais ce qui s’est exactement passé sur cette plage d’Ostie dans la nuit du 1er au 2 novembre 1975… Pourquoi s’évertue-t-on encore à... Lire la suite

Pour l’amour de l’amour ou les figures de l’extase

Pour l’amour de l’amour ou les figures de l’extase

Le Petit Robert est formel, l’extase est « un état dans lequel une personne se trouve comme transportée hors de soi et du monde sensible ». Comment, alors, peindre ce qui n’est qu’éther ? Comment montrer ce qu’il advient de l’âme qui s’électrise... Lire la suite

Ernest Pignon-Ernest ou la mémoire du monde, par André Velter

Ernest Pignon-Ernest ou la mémoire du monde, par André Velter

Il demeure une triste vérité : plus personne n’a de mémoire, que ce soit les élèves qui sont incapables de retenir leurs leçons, ou les adultes de se souvenir de leur Histoire, voire de simples faits marquants qui devraient, parfois, les inciter, ne... Lire la suite