Les premiers bâtisseurs de l'église, des débuts mouvementés


Une vie dédiée à l’étude du christianisme antique

 

Ancienne élève de Normale supérieure et professeur émérite à l’université Paris IV, Marie-Françoise Baslez a consacré sa vie de chercheuse à l’analyse des premiers siècles du christianisme, en particulier à ses relations avec l’hellénisme et le judaïsme. Auteur d’une biographie remarquée de Saint Paul, elle s’est faite remarquer ses dernières années par un Comment notre monde est devenu chrétien (CLD, 2009) et aussi par Chrétiens persécuteurs : Destructions, exclusions et violences religieuses au IVième siècle (Albin Michel, 2014) : dans ces deux ouvrages, elle revenait sur ce moment singulier où, de persécuté et minoritaire, le christianisme est devenu dominant et souvent persécuteur. Avec Les premiers bâtisseurs de l’église, Marie-Françoise Baslez s’attache à retracer l’itinéraire des évêques des premiers siècles via l’étude de leurs correspondances épiscopales.

 

A la découverte des premiers évêques

 

Denys d’Alexandrie, Polycarpe de Smyrne, Anicet de Rome, Cyprien de Carthage et tant d’autres sont au cœur de cet ouvrage. Marie-Françoise Baslez s’attache d’abord à dresser des profils types des futurs évêques, issus des milieux éduqués, favorables à l’Empire et imprégnés de culture grecque. Face aux dangers pesant sur les communautés dont ils étaient protecteurs, ces évêques se servirent de leur éducation, de leurs formations -certains avaient suivi des cours de rhétorique, d’autres de philosophie -, pour affronter et les hérésies et les persécutions. De plus, ils fonctionnaient en "réseau", s'écrivaient et se consultaient fréquemment : d'où les sources sur lesquelles Marie-Françoise Baslez a travaillé.


Le cas de Cyprien de Carthage est éloquent. Face à la persécution de Trajan Dèce, dans une Afrique troublée par les schismes, il définit des procédures destinées à réintégrer les « défaillants ». Cyprien, mort en martyr en 258, constitue le prototype de ces évêques des premiers temps, passionnés et parfois sectaires, soucieux de construire ce qui allait devenir l’église tout en luttant contre les hérésies… A lire, c’est passionnant et les étudiants y trouveront leur compte.

 

 

Sylvain Bonnet

 

Marie-Françoise Baslez, Les premiers bâtisseurs de l’église, éditions Fayard, Octobre 2016, 304 pages, 20,90 €

Aucun commentaire pour ce contenu.