Les Musulmans au défi de DAECH, une lecture critique de l'Islam fondamentaliste

 

Une lecture critique de l’Islam par deux auteurs iconoclastes

 

Sous le pseudonyme de Mahmoud Hussein, on trouve deux auteurs, Baghat El Nadi et Adel Rifaat, qui ont déjà publié divers ouvrages dont Penser le Coran (Grasset, 2009) et Ce que le Coran ne dit pas (Grasset, 2013). On sent chez ces deux intellectuels une démarche critique par rapport à l’Islam et plus particulièrement ici sur le caractère « incréé » du Coran : d’après une lecture de l’Islam qui s’est imposée au cours des premiers siècles, la parole d’Allah retranscrite par le « saint livre » doit être lue de façon littérale par les croyants, sans interprétation qui dénaturerait le texte sacré.

 

Portée et limites de la démarche

 

Les deux auteurs ont beau jeu de démontrer que des versets se contredisent, par rapport à l’attitude à adopter par rapport aux juifs et aux chrétiens par exemple et ont besoin d’être contextualisés. Ils sont aussi tout à fait conscients que la lecture littéraliste sert non seulement Daech mais aussi les courants islamistes comme les salafistes ou les frères musulmans qui se vouent à la conquête des âmes et des cœurs des musulmans. Reste au fond une seule question : la bataille n’est-elle pas déjà perdue ? A lire en tout cas.

 

 

Sylvain Bonnet

 

Mahmoud Hussein, Les Musulmans au défi de Daech, Gallimard,  novembre 2016, 88 pages, 8,50 €

Aucun commentaire pour ce contenu.