Preacher, tome 2

À la fin du premier tome, Jesse Custer a réussi a échapper à sa famille et à se réconcilier avec Tulip. Mais ses aventures sont loin d'être terminées : toujours à la recherche de Dieu, il va rapidement se confronter au Graal, une organisation angélique dont l'objectif est d'organiser les lendemains d'une éventuelle Apocalypse…


Garth Ennis est probablement inscrit sur la liste noire de l'office du tourisme américain. Car, avouons-le, dans le premier tome de Preacher, le scénariste ne donnait déjà pas une image très accueillante des États-Unis, digne de Tobe Hooper (se rappeler de Massacre à la tronçonneuse et de ses dégénérés).


Ce deuxième tome n'arrange pas les choses et enfonce même le clou, poursuivant le road movie déjanté entrepris par Jesse Custer, prêtre défroqué à la recherche du Tout-Puissant pour lui demander des comptes (!). Un deuxième album tout aussi jouissif que le premier, et qui permet à Garth Ennis de nous en dévoiler un peu plus Tulip et Cassidy, compagnons d'infortune de Jesse Custer. L'intrigue générale prend forme, avec des forces en présence qui se précisent petit à petit. Les motivations des anges et plus précisément du Graal se font plus claires, et ils semble bien décidés à remettre la main sur Génesis qu'elle qu'en soit le prix.


Mais Preacher c'est surtout l'occasion pour Ennis le sale môme vulgaire d'attaquer inlassablement le rêve américain. Tous les personnages qui hantent son univers sont des monstres, physiques ou psychologiques. Le tour de force d'Ennis est de les faire cohabiter ensemble dans un même espace, sans que cela ne tourne trop à la galerie de foire. Ennis s'appuie sur des dialogues taillés au couteau, percutants, toujours dynamiques, et un style incomparable.


La bonne idée de cette réédition c'est de traduire le courrier des lecteurs. Rappelons que Preacher était publié sous la forme d'un périodique et Ennis entretenait un lien important avec ses lecteurs via la publication de leurs courriers. La lecture de ces échanges permet de se remettre dans le contexte de l'époque, mais aussi d'affiner le regard ravageur que porte Ennis, scénariste irlandais, sur les États-Unis.


Il assume ainsi sans sourciller et avec un humour noir ravageur la violence et la grande vulgarité de son récit, et nous gratifie de quelques scènes aussi intenses qu'incroyables. S'appuyant sur les dessins solides d'un Steve Dillon au sommet de sa carrière (jamais l'artiste ne retrouvera ce niveau par la suite), Ennis nous offre le deuxième volet d'un épatant road movie dont la fin laisse la porte ouverte à des aventures encore plus folles.



Stéphane Le Troëdec




Garth Ennis (scénario) et Steve Dillon (dessins)

Preacher, tome 2

Édité en France par Urban Comics (21 août 2015)

Collection Vertigo Essentiels

424 pages en couleurs sur papier mat sous couverture cartonnée

28 euros

ISBN : 9782365776820

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.