"Shaolin cowboy", beat them all jouissif !

Ce qu'il y a de particulièrement jouissif dans les beat them all (i e : frappez-les tous), genre populaire de jeu vidéo, c'est l'accumulation d'adversaires et une progression linéaire et "gratuite" pour atteindre un niveau supérieur et affronter de nouveaux adversaires. Quelle finalité ? Aucune, sinon l'adrénaline ! L'un des premiers grands succès de ce genre est Kung fu master, alors est-ce un hasard alors si Geoff Darrow place son héros moine shaolin  perdu dans le far-west (un peu à la manière de Kung fu, la série télé qui a rendu célèbre David Carradine) face à une horde de zombies qu'il va affronter d'abord avec sa double-lance tronçonneuse, puis à mains nues, dans une progression linéaire et très vidéoludique ?
 
L'histoire ? je dirais volontiers qu'on s'en fiche un peu, c'est le prétexte à des scènes de violence et de découpage de zombies des plus énergiques, dessinées dans les moindres détails par un disciple de Moebius (et cela se voit !). Shaolin cowboy est un one-shot silencieux qui donne toute sa puissance poétique à ce pur déchaînement graphique. 
 
Cette magnifique édition est complétée d'une présentation du Shaolin Cowboy dans ses précédentes aventures, d'un portfolio (reprenant notamment les couvertures des éditions originales en livraison) et d'un grand entretien inédit avec l'auteur. 
Loïc Di Stefano
Geof Darrow (scénario et dessin), Dave Stewart (coloriste), The Shaolin cowboy, Glénat Comics, octobre 2015, 160 pages, 19,95 eur 

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.