The X-Files, tome 2 - Les nouvelles affaires non classées

Le calme de Martha’s Vineyard, une petite bourgade côtière des États-Unis, est troublé par les mystérieuses disparitions de quelques habitants. De quoi attirer l’attention des agents du FBI Dana Scully et Fox Mulder, qui viennent tout juste de rempiler au service des affaires non-classées. Le début d’une série d’enquêtes qui vont conduire les agents Mulder et Scully… aux frontières du réel !

 

Si j’avais globalement apprécié le premier tome de ces « nouvelles enquêtes », j’attendais ce tome 2 pour être vraiment convaincu. Si Joe Harris avait montré sa détermination à respecter au mieux l’ambiance et les thèmes récurrents de la série, j’avais été moins convaincu par les dessins plutôt figés de Michael Walsh. Coup de chance, dans les épisodes 6 à 10 de cette nouvelle livraison, Walsh ne s’occupe que d’un seul épisode (le troisième).

 

Joe Harris continue donc de rendre un hommage appuyé à la série télé, qui, lorsque ses épisodes ont été écrits, n’avait pas encore été relancées. Il faut donc la lire comme une sorte de vraie-fausse saison 10, si j’ose dire… La « vraie » saison 10, quant à elle tout à fait officielle, a été diffusée au début 2016.

 

Ce tome 2 s’ouvre par une longue histoire en deux parties qui propose de prolonger un épisode de la série télé (L’Hôte), en réutilisant sa créature aquatique mutante. Si l’ensemble est globalement anecdotique, Harris se montre plutôt adroit dans cette histoire distrayante qui rend un hommage discret à L’Étrange Créature du Lac Noir. Une bonne mise en bouche.

 

Évidemment, dans X-Files, il y a des épisodes loners et puis il y a une trame de fond, basée sur la conspiration. Dans le troisième épisode, Joe Harris revient sur Mister X, informateur ambiguë, et personnage justement trop vite disparu, à mon avis. L’occasion de replonger dans les méandres de la conspiration, du Syndicats et d’ajouter quelques petites informations inédites. Un autre informateur, Gorge Profonde, vient y faire un caméo, ce qui ne gâche rien.

 

Le quatrième épisode est le meilleur de ce recueil. Dans la grande tradition de la série, voici une nouvelle histoire de tueur, dans laquelle Harris s’inspire d’éléments dans X-Files, comme la figure du psychopathe, ou bien encore, les cafards de « La Guerre des coprophages ». L’ambiance est sombre et lugubre à souhait, avec de très jolis dessins de Greg Scott. Une réussite.

 

Enfin, l’album se termine sur l’épisode 10, entièrement consacré à L’Homme à la Cigarette. Encore une fois, Harris cite la série télévisée, avec une construction narrative un peu particulière. On savait que L’Homme à la Cigarette aimait écrire des romans : eh bien, cet épisode nous montre quelques-unes de ses histoires. Mais où s’arrête la fiction ? Et où commence la réalité ? À noter le style graphique de Menton3 ( !) qui rappelle celui du dessinateur Ben Templesmith (30 jours de nuit).

 

J’ai trouvé ce deuxième tome bien plus réussi que le premier. D’abord parce que Joe Harris colle de plus en plus au ton de la série, et cherche à retranscrire son rythme atypique (succession de loner et d’épisodes mythologiques). Et même s’il y a une large palette de styles graphiques, la distribution des épisodes est plutôt judicieuse. Les amateurs de The X-Files y retrouveront l’ambiance de la série tv. Notez sur vos tablettes que le tome 3 sort le 12 octobre prochain.

 

 

Stéphane Le Troëdec

 

 

Lire la critique du tome 1


Joe Harris (scénario), Michael Walsh, Greg Scott, Elena Casdagrande, Menton3 (dessin)

The X-Files, tome 2 - Les nouvelles affaires non classées

Édité en France par Glénat (24 août 2016)

Collection Comics

144 pages couleurs, papier glacé, couverture souple

14,95 euros

EAN : 9782344017579

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.