Orphelins, tome 2 – Les Esprits de l'ombre

Le passé. On apprend que lors de son entraînement, le jeune Ringo a été condamné à mort pour avoir défié l'autorité. Un comportement qui n'est pas au goût de tout le monde chez les autres enfants du groupe…

Le présent. Le même Ringo, devenu entre-temps Pistolero le super-soldat, s'écrase sur une planète sauvage et déserte, sans moyen de communiquer sa position au reste de l'équipe. Son seul espoir de survie est un droïde volant. Mais est-il réellement seul sur cette planète ?


Après un premier tome particulièrement réussi, Roberto Recchioni choisit de focaliser l'histoire sur un binôme, Ringo et Sam. Comme dans l'album précédent, chacun des deux épisodes est découpé en deux parties : une première sous la forme d'un flash-back sur l'entraînement des enfants, une deuxième partie où on retrouve ces mêmes enfants devenus adultes, envoyés en première ligne pour lutter contre des extra-terrestres mystérieux et hostiles.


Il se dégage d'Orphelins la sensation de lire un titre parfaitement maîtrisé et qui rend hommage, plus ou moins directement, aux classiques de la SF. Ainsi par exemple, depuis le crash de Ringo dans une jungle marécageuse et hostile jusqu'à l'affrontement sauvage avec un Spectre, Roberto Recchioni invoque une large palette de souvenirs, que ce soit « L'Empire contre-attaque » ou « Predator ».


Côté dessins, c'est aussi une magnifique réussite. La ligne claire d'Emiliano Mammucari retranscrit une ambiance particulière, élégante. C'est bien simple, l'artiste semble habile sur toutes les scènes : des affrontements sauvages en pleine jungle extra-terrestre, aux combats spatiaux en passant par des scènes plus intimistes. Le tout sans sacrifier aux décors, souvent bien remplis, ni aux designs classiques mais réussis.


Attention : difficile de lâcher ce nouveau tome d'Orphelins ! Et le grand tour de force de Recchioni est de réussir à nous tenir en haleine alors que l'intrigue générale n'avance pas. Ce nouvel opus confirme tous les espoirs suscités par le premier et tient son rang entre les grosses sorties SF de cette année. Et croyez-moi, il y a eu de sacrés clients sur ce créneau en 2015 ! Vite, la suite !



Stéphane Le Troëdec



Lire la critique de Orphelins, tome 1


Roberto Recchioni (scénario), Emiliano Mammucari (dessins)

Orphelins, tome 2 – Les Esprits de l'ombre

Édité en France par Glénat (14 octobre 2015)

Collection Comics

192 pages couleurs, papier glacé, couverture souple

14,95 euros

ISBN : 9782344010068



Aucun commentaire pour ce contenu.