Love in the Hell, tome 2

Rintaro commence à prendre ses marques en Enfer, où il s'est retrouvé suite à son décès. Et s'il ne comprend toujours pas ce qu'il fait là, il a fini par accepter la situation : il a un travail (magasinier chez Amazombie), un salaire, un logement, des amis.

Toujours « coaché » par Koyori, la démonette sexy qui fait office de tutrice et de sympathique bourreau, il va découvrir de nouveaux aspects de la vie en Enfer. Entre différentes séances de torture, bien évidemment !


Dans ce deuxième tome d'une série qui en comprendra trois au total, Reiji Suzumaru continue sa peinture d'un Enfer hilarant où les pécheurs doivent travailler pour toucher un salaire, se loger et s'habiller. Où les condamnés peuvent parfois s'attacher à leurs maîtresses au point de s'écorcher à vif pour elles. Où il faut gruger ou être grugé si on veut survivre…


À bien y regarder, c'est à une gentille critique de notre société de consommation que Reiji Suzumaru nous convie une nouvelle fois, à travers les courtes histoires qui rythment le récit. Dommage par contre que les histoires s'enchaînent sans vraiment faire avancer ni la trame générale ni les relations entre Rintaro et Koyori. Fort heureusement leur amourette ne vient pas trop plomber le récit, voir même l'alimente.


Alors si nous n'en apprenons pas plus sur les raisons de la présence de Rintaro en Enfer, l'histoire heureusement continue à accrocher, car tout cela se lit très vite, chaque chapitre est indépendant et permet d'explorer un peu plus les Enfers. J'imagine que l'intrigue va s'accélérer dans le prochain tome.


Les dessins correspondent parfaitement au ton de la série. On navigue entre le mignon sexy (essentiellement pour les démones et leurs tenues SM) et les fulgurances trash (les tortures, les monstres). Bien que le titre soit publié dans son de lecture d'origine, il n'y a pas de problème de lecture d'une case à l'autre, les planches sont très lisibles même pour le lecteur ne serait pas habitué à cette manière de lire. Un point positif.


Toujours aussi sympathique et trépidant, Love in the Hell est un manga très agréable qui se lit avec délectation, puisque son auteur ne se prend jamais au sérieux. Maintenant, pour juger du récit principal, tout va se jouer dans le dernier tome !



Stéphane Le Troëdec



Lire la critique de Love in the hell, tome 1


Reiji Suzumaru (scénario & dessins)

Love in the hell, tome 2

Édité en France par Glénat (septembre 2015)

Collection Erotic

160 pages noir et blanc, papier mat, couverture souple

6,90 euros

EAN : 9782344003527

Aucun commentaire pour ce contenu.