Checkmate, tome 2 – La Chute du mur

Fin de partie pour Greg Rucka et les super-espions de Checkmate. Découvrez les 3 raisons pour lesquelles vous devez suivre les derniers coups de cette passionnante partie !

 

 










 

L’organisation secrète Checkmate opère partout sur Terre pour effectuer des missions de renseignement et d’intervention. Checkmate a un avantage sur les autres agences d’espionnage : ses agents de terrain sont des super-humains. L’organisation répond aux ordres de l’ONU. Pour assurer un fonctionnement le plus impartial possible, elle est dirigée par deux « roi et reine » soutenus par leurs fous, leurs cavaliers et leurs pions.

La tension est à son comble au sein de Checkmate. La pernicieuse Reine blanche, Amanda Waller, complote contre les autres responsables pour servir ses objectifs personnels. Waller, responsable de la Suicide Squad, est passée maître dans la manipulation. Mais de l’autre côté de l’échiquier, Sasha Bordeaux, le Reine noire, compte bien révéler au grand jour les machinations de Waller. Mais quelles sont les motivations de cette dernière ?

 

 

 

Échec et mat

Depuis le début de la série, Greg Rucka écrit des histoires d’espionnages crédibles, pour peu qu’on oublie que les agents de Checkmate possèdent des super-pouvoirs. C’est l’occasion d’ailleurs pour Rucka de réinsérer un bon nombre de seconds couteaux de l’univers DC. Ils trouvent ici des raisons réalistes d’utiliser leurs pouvoirs et d’interagir. Greg Rucka prend même le temps de détailler la vie et les motivations de certains personnages : je pense aux épisodes dédiés à Mademoiselle Marie (signés un certain Chris Samnee).

Le danger vient bien entendu des missions en elles-mêmes. Mais c’est surtout les tensions entre les pontes de Checkmate qui alimentent l’ambiance. À ce niveau, Checkmate m’a rappelé Alias, la série d’espionnage de J.J. Abrams : une personnalité très forte (Sloan, Amanda Waller, mêmes méthodes) qui manipule tout le monde pour servir ses intérêts. On en viendrait à douter de tout le monde.

La série tourne bien et on imagine que Greg Rucka va conserver cette ambiance tendue jusqu’au bout. Et puis Rucka casse le moule, il ose changer la mécanique de la série. Un peu comme l’avait fait Abrams avec Alias.

 

 

 

Variantes

À partir de là, la série Checkmate change de style. Greg Rucka décide de focaliser sur la lutte antiterroriste contre Cobra. L’équipe Checkmate devient alors plus unie. Laissant les dissensions de côté, Greg Rucka injecte un peu plus d’aventure et d’action.

Fini donc les complots internes. Pour compenser, Rucka va chercher des invités de marque : Superman, Batman, Wonder Woman et une bonne partie de la JLA et de la JSA. Des pointures. Checkmate devient alors un titre où des super-espions coordonnent leurs actions avec des super-héros.

 

 

 

Pat

Sauf que la série Checkmate n’a pas trouvé son public. Greg Rucka clôt son run et s’en va. Bruce Jones arrive sur le titre, accompagné du dessinateur Manuel Garcia. Malheureusement pour eux, ils ne vont avoir qu’une petite poignée d’épisodes pour changer la donne. Aussi, Jones tente le tout pour le tout : puisque l’ambiance espionnage et manipulations de Rucka n’a pas plu, il oriente Checkmate vers les histoires de grands monstres et de manipulations génétiques. Pas vraiment raccord avec ce qui a précédé, mais pas mauvais non plus. Jones et Garcia ont la difficile tâche d’essayer de remonter les ventes du titre donc ils renversent la table. Ça ne suffit pas : DC Comics arrête les frais avec l’épisode n°31. Dommage, parce qu’il y avait dans Checkmate un ton, une approche originale et rafraîchissante.

 

 

 

Et maintenant ? Assistez aux premiers coups de la partie dans Checkmate, tome 1

 

 

 

Stéphane Le Troëdec

Retrouvez-moi sur mon blog !

 

 

 

Les références

Greg Rucka, Eric Trautmann (scénario), Joe Bennett, Manuel Garcia (dessin)

Checkmate, tome 2 – La Chute du mur

Épisodes US : Checkmate n°16-31

Édité en France par Urban Comics (24 février 2017)

Collection DC Classique

Traduit par Thomas Davier

Lettré par Stéphan Boschat (studio Makma)

28,00 €

396 pages en couleurs, papier glacé, couverture cartonnée

EAN : 9791026811039

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.