Manifest Destiny, tome 2 – Amphibiens et insectes

9782756093253

Manifest Destiny, c’est Arthur Conan Doyle filmé par Steven Spielberg, Le Monde perdu rencontrant les Dents de la mer. Un comics solide et intriguant. Ou comment construire un univers original et unique.

 









 

 

Man versus wild

1804. Le Capitaine Lewis et le Lieutenant Clark organisent une expédition pour explorer les terres encore vierges de l’Ouest des États-Unis. Ils ont pour équipiers des criminels qui ont accepté d’offrir leur aide contre leur liberté. Des hommes capables de se battre, Lewis et Clark en ont rapidement besoin. En explorant la forêt luxuriante, l’équipage subit l’attaque de puissants centaures. Peu après, ils sauvent quelques rescapés d’un fort : leurs camarades ont été possédés par de mystérieuses plantes !
Les rescapés de l’expédition choisissent alors de poursuivre leur exploration par le fleuve. Seulement, la cohabitation entre les civils et les criminels est compliquée. Et ils ignorent que les eaux de cette région sauvage sont habitées par des bêtes plus terribles encore.

 


Du Monde perdu aux Dents de la mer

Dans Manifest Destiny, le scénariste Chris Dingess développe un scénario intéressant et sans temps morts. Il imagine un remake réussi du Monde perdu d’Arthur Conan Doyle. Oubliez les dinosaures : l’univers de Manifest Destiny est peuplé de créatures monstrueuses et surtout d’insectes géants. Du coup, voilà un comics qui rappelle aussi à sa façon tout un pan du cinéma fantastique, de King Kong aux Dents de la mer. L’homme n’est finalement que peu de chose, lilliputien perdu dans un monde où il n’est qu’une proie.

 

 

 

Enfer vert

Ce fantastique appelle donc à des scènes impressionnantes et choquantes. L’occasion pour le dessinateur Matthew Roberts de ponctuer l’aventure par quelques passages impressionnants. L’artiste n’hésite pas à utiliser le gore quand il le faut. Les amateurs apprécieront le clin d’œil à Alien le temps d’une scène particulièrement éprouvante où un insecte géant s’extrait de son hôte en lui perforant l’abdomen.
Ne vous y trompez pas : Manifest Destiny n’est pas un simple récit d’horreur. Matthew Roberts sait aussi travailler les expressions et la gestuelle de ses personnages. Tout cela au profit de l’histoire, évidemment.

 

 

 

Un casting réussi

Dans Manifest Destiny, les relations entre les membres de l’équipage sont au cœur du suspens. Chris Dingess prend bien soin de caractériser chaque équipier, de leur donner un rôle dans le groupe. Par rapport au premier tome, la tension ne cesse de croître dans ce volume 2. Le groupe se retrouve séparé et chacun a sa petite idée sur la marche à suivre. Dingess a réussi à rendre les personnages tout aussi intéressant que l’enfer vert dans lequel ils sont plongés.

 

 

 

Et maintenant ? Lire la critique de Manifest Destiny, volume 1

 

 

 

Stéphane Le Troëdec

 Retrouvez-moi sur mon blog ! 

 


Les références

Chris Dingess (scénario), Matthew Roberts (dessin)

Manifest Destiny T2 – Amphibiens et insectes

Édité en France par Delcourt (15 mars 2017)

Collection Contrebande

144 pages couleurs, papier glacé, couverture cartonnée

15,95 euros

EAN : 9782756093253

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.