Dix bonnes raisons de ne pas lire Stéphanie Hochet

David Ignaszewski ©

Philippe Sollers n’a jamais parlé de Stéphanie Hochet.

Le nom de Hochet est dans le dictionnaire mais seulement dans celui des noms communs. Ce qui n’est pas bon signe.

Stéphanie Hochet parle de manipulations dans ses romans, c’est donc qu’elle manipule ses lecteurs.

Stéphanie Hochet distille la noirceur dans ses romans, ses écrits n’ont aucune utilité puisqu’ils ne soignent ni le vague à l’âme ni la dépression.

Stéphanie Hochet n’a jamais changé de coupe de cheveux.

Stéphanie Hochet a souvent changé d’éditeur.

Stéphanie Hochet n’aime pas le genre humain car ses personnages sont souvent misanthropes, déséquilibrés.

Stéphanie Hochet donne des noms d’hommes à ses personnages féminins et des noms de femmes à ses personnages masculins.

Stéphanie Hochet n’a jamais dit qu’elle voulait révolutionner la littérature.

Kundera n’est pas l’oncle de Stéphanie Hochet


Libres propos de Stéphanie Hochet
Aucun commentaire pour ce contenu.