Suivre ce groupe
Jack Kirby

Le Quatrième Monde, tome 3

Ecrivains et auteurs :
Thèmes :
il y a 2 semaines Suivre · Utile  (1) · Commenter

Les Immortels ont été dispersés à travers le temps, à différentes époques : Belle Rêveuse et Moonrider se retrouve le 15 avril 1865, le jour où Abraham Lincoln va être assassiné ; Vykin remonte à l’époque des Conquistadors ; et Nounours à l’Antiquité romaine ! Parviendront-ils à se tirer de ce piège temporel ?

 

Pendant ce temps, le conflit entre Néo-Genesis et Apokolips fait rage ! Mister Miracle affronte la colère de Mamie Bonheur. Jimmy Olsen, le meilleur ami de Superman, est transformé en monstre simiesque. Et, enfin, Lightray et Orion doivent déjouer les pièges de Kalibak !

 

Grandeur et décadence, si j’ose dire, dans le Quatrième Monde de Jack Kirby ! « Grandeur », tout d’abord, parce que ce troisième volume contient certains des épisodes les plus fabuleux de la saga du Quatrième Monde.

 

« Le Pacte » est un des épisodes les plus importants puisqu’il s’agit de la clé de voute de l’ensemble de la saga. Jack Kirby puise son inspiration tout à la fois des mythes médiévaux et de l’histoire européenne, notamment des trônes d’Angleterre et de France. Avec « Le Pacte », il construit un épisode qui donne tout son sens au déferlement créatif dont il a fait preuve jusqu’ici. Et petit à petit, il assemble les pièces d’un gigantesque puzzle mythologique. Du comics ambitieux et fascinant.

 

« Turpin la Terreur défie la Mort ! » est aussi très intéressant. Jack Kirby donne la vedette à l’homme de la rue. On sait que Kirby aimait autant les grands héros que les héros plus proches des lecteurs : chez Marvel, Ben Grimm a parfois carrément été un avatar de l’artiste. Dans cet épisode, Turpin, simple policier new-yorkais, se retrouve pris au beau milieu de la guerre entre Néo-Genesis et Apokolips, un conflit qui le dépasse donc totalement, tant par son ampleur que par ses enjeux. Si Kirby n’avait pas son pareil pour raconter les aventures des surhommes, il savait aussi glisser au détour d’une saga des histoires plus proches des lecteurs et qui parlaient de ses congénères.

 

« Décadence » parce que ces épisodes marquent le début de la fin du travail de Kirby sur le Quatrième Monde.

Les premiers numéros du Quatrième Monde se sont bien vendus, mais DC Comics a rapidement fait un triste constat. Jack Kirby qui envisage de développer son univers avec de nouvelles séries, accuse le coup. Ces mauvais chiffres empêcheront définitivement le développement de l’univers de Kirby.


Pour Kirby, si la série Superman's pal Jimmy Olsen vend moins, c’est à cause des nombreuses retouches effectuées sur ses dessins et sur les couvertures qu’il proposait. Carmine Infantino, alors editor in chief chez DC, pense quant à lui que le problème vient des idées selon lui farfelues de Kirby. Dès lors, un conflit apparaît entre les deux hommes, Jack Kirby estimant qu’Infantino est un mauvais rédacteur en chef. Disons pour être tout à fait honnête que les idées de Kirby sont souvent trop en avance sur son temps et ses lecteurs, et par conséquent probablement en décalage avec leurs attentes.


Les épisodes réunis ici marquent en quelque sorte le début de la fin : DC Comics suggère à Jack Kirby d’arrêter Superman's pal Jimmy Olsen. L’artiste ne se fait pas prier puisqu’il n’aime pas le concept d'une série qui lui a été imposée. L’éditeur lui demande de se concentrer sur Demon et surtout… des histoires moins compliquées que le Quatrième Monde. Les intrusions de l’éditeur dans le travail de Kirby ne cesseront alors presque plus. Ainsi, dans The Forever People n°9, on impose à Kirby un crossover avec Deadman le temps d’un épisode, ce qui impacte sur la dynamique globale de la saga. Jack Kirby en vient même à douter de son talent, ce qui l’amène à changer au dernier moment certains éléments de ses scénarios, les rendant encore plus effervescents !

 

Faut-il lire le Quatrième Monde ? Bien sûr ! Il s’agit d’un des comics les plus ambitieux jamais écrits ! D’un passage obligé pour tout amateur de comics, comme peut l’être la Saga du Phénix noir ou Crisis on Infinite Earths. Et Urban Comics lui offre le plus beau des écrins : un beau pavé avec des épisodes impeccablement traduits et proposés dans l’ordre de lecture idéal. Ce tome 3 représente le meilleur d’un chef-d'oeuvre indispensable.

 

 

Stéphane Le Troëdec

 

 

 

Lire la chronique du Quatrième Monde, tome 2

 

Jack Kirby (scénario et dessins)

Le Quatrième Monde – tome 3

Édité en France par Urban Comics (27 janvier 2017)

Traduit par Laurent Queyssi (Studio Makma), Patrick Marcel et Jérôme Wicky

Collection DC Archives

400 pages couleurs, papier couché, couverture cartonnée

35 euros

EAN : 9791026810360

il y a 2 semaines Suivre · Utile  (1) · Commenter
Le salon littéraire
à suivre sur le salon littéraire










● LE MEILLEUR DES LIVRES

La sélection d'Annick Geille des meilleurs livres de la période avec des extraits exclusifs.





● LES RENCONTRES DU SALON
Retrouvez les interviews du Salon littéraire. 

 NE LISEZ PAS CES LIVRES !
Et si les écrivains eux-mêmes vous donnaient dix bonnes raisons de ne pas lire leurs livres !

biographies et résumés d'oeuvres
 BIOGRAPHIES D’AUTEURS
Panorama de la littérature de tous temps et de tous pays. Biographies d'auteurs.

 RÉSUMÉS D’ŒUVRES
Résumés et analyses des grandes œuvres de la littérature classique et moderne.

retrouvez nous aussi sur