Mon coup de coeur aventurier de cette rentrée : L'Île du Point Némo de Jean-Marie Blas de Roblès

Extraordinaire aventure au souffle bovarysant dantesque ! Blas de Roblès réinvente le roman policier d’aventures et d’anticipation de la grande tradition du dix-neuvième siècle, tout en rendant un hommage appuyé à Jules Verne, Conan Doyle et autres maîtres de la littérature populaire de l’époque. Passionné par Jules Verne et le roman d’aventures, je ne pouvais que croiser la route de L’île du Point Némo. J’ai découvert Blas de Roblès, son sens de l’intrigue et de l’épique, son érudition jamais pédante, son plaisir à imaginer et écrire avec Là où les tigres sont chez eux (Prix Médicis 2008). Une fois encore, le plaisir du romancier fait corps avec celui du lecteur dans L’île du Point Némo.


D’abord, des pieds chaussés de la même marque de baskets sont retrouvés. Toujours le droit ou le gauche, jamais la paire. Puis un diamant fabuleux disparait, volé croit-on par le mystérieux Enjambeur Nô… Voilà donc Martial Cantarel, Shylock Holmes et leur domestique respectif, Miss Sherrington et Grimod, lancés à la poursuite du diamant de Lady MacRae et de l’Enjambeur Nô à travers l’Europe, la Russie et le Pacifique…


Merveille d’imagination, galerie de personnages truculents, intrigues secondaires pas si secondaires que ça, réapparition de personnages de Jules Verne, île mystérieuse, géographies improbables, inventions dignes du Nautilus et de l’Albatros (vaisseau de Robur-le-Conquérant), cette quête de l’île du Point Némo offre un voyage subtil et mouvementé, loin des tumultes gémissants de trop d’auteurs contemporains. Elle ventile un air frais et original bienvenu en cette nouvelle rentrée littéraire toujours plus titanesque.


Lisez-le, faites le lire à vos amis, à vos ennemis aussi, qui deviendront peut-être vos amis alors ?… En un mot, formidable !


Philippe Rubempré


Jean-Marie Blas de Roblès, L'Île du Point Némo, 2014, Zulma, 458 pages, 22,50 euros


Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.