Camille Claudel : l’absence pour seule éternité

Camille Claudel : l’absence pour seule éternité

Le 10 mars 1913, l’artiste Camille Claudel passait définitivement de l’autre côté de la raison. Internée sur « placement volontaire » à Ville-Évrard, elle entamait une plongée dans les oubliettes de la psychiatrie, qui allaient la retenir prisonnière... Lire la suite