Suivre ce groupe
Jean-Paul Sartre
Philosophe, écrivain, dramaturge, journaliste français (1905-1980), chef de file de l'existentialisme français. Biographie de Jean-Paul Sartre.

Jean-Paul Sartre : Biographie

il y a 53 mois Suivre (1) · Utile  (2) · Commenter



















Jean-Paul Sartre (1905-1980) – Vie et œuvre


1905 – Naissance (21 juin) de Jean-Paul-Aymard Sartre dans une famille protestante qui donnera des professeurs et le fameux Docteur Schweitzer.

 

1906 – Décès de Jean-Baptiste Sartre, son père. Le petit « poulou » est élevé par ses grands-parents

 

1915– Entrée au lycée Henri IV, rencontre avec  Paul Nizan, son alter ego

 

1917 – Remariage de sa mère, devenu Madame Nancy. Jusqu’en 1920, Sartre vit avec sa mère à La Rochelle

 

1920 – Retour en Première A au Lycée Henri IV

 

1924 – Entrée à l’Ecole Normale Supérieure, rencontre avec Maurice Merleau-Ponty, Raymond Aron

 

1928 – Echec surprise à l’écrit de l’agrégation

 

1929 – Rencontre avec Simone de Beauvoir. Il est reçu premier à l’agrégation de  philosophie. Service miliaire

 

1931 – Nommé professeur de philosophie au Havre

 

1933 –Boursier à l’Institut de Berlin à la suite de Raymond Aron pour étudier la philosophie de Husserl et de Heidegger

 

1936 – Publication de la Transcendance de l’Ego, qui introduit la phénoménologie en France, et de l’Imagination. Sartre fait ses première s rencontres avec la drogue (mescaline)

 

1938 – Publication de La Nausée,

 

1939 – Publication du recueil de nouvelles Le Mur

Mobilisation (2 septembre), d’abord à Nancy puis à Brumath (Alsace), il commence à écrire ses Carnets de Guerre

 

1940 – Publication de l’Imaginaire

Prisonnier de guerre, il est libéré en 1941 du camp de Trèves en se faisant passer pour un civil

Début de sa prise de conscience des nécessités de l’engagement

 

1941 – Fondation du groupe « Socialisme et liberté », avec Maurice Merleau-Ponty , Jean Desanti et Dominique Desanti. Ce groupe de résistance intellectuelle est un échec. Nommé professeur en khâgne au Lycée Condorcet

 

1943 - Publication de L’Etre et le Néant, sa somme philosophique existentialiste

Première représentation des Mouches

Rencontre avec Albert Camus

 

1944 – Représentation de Huis Clos, et fameux «  l’enfer, c’est les autres », pièce sur la liberté, la contingence et les rapports à autrui

Congé illimité de l’Education nationale

 

1945 – Publication de Huis clos, de l’Âge de raison et du Sursis

Envoyé par Le Figaro et Combat pour couvrir la Conférence de Yalta

Conférence « L’existentialisme est un humanisme »

 

1946 – Publication de Réflexions sur la question juive, de Mort sans sépulture, La Putain respectueuse, et de l’Existentialisme est un humanisme

 

1947 – Publication de Baudelaire et du premier volume des Situations, sortie en salle du film Les Jeux sont faits sur un scénario de Jean-Paul Sartre

Rupture définitive avec le « petit camarade » Raymond Aron

 

1948 - Publication de Les Mains sales, pièce de théâtre sur l’engagement politique et social des intellectuels, de l’Engrenage et du second volume des Situations

Le Vatican met son œuvre à l’index

 

1949 – Publication de La Mort dans l’âme, Situations, III, entretiens sur la politique

 

1951 - Publication du Diable et le Bon Dieu (théâtre)

 

1952 – Publication de Saint-Genet, comédien et martyr

Brouille définitive avec Albert Camus

 

1953 – Première de Kean, adapté de Dumas à la demande de Pierre Brasseur. Sorties en salles des Orgueilleux d’Yves Allégret, sur un scénario de Sartre

 

1954 – Rupture avec Maurice Merleau-Ponty, sortie en salles du film de Colette Audry Huis Clos

 

1955 – Première de Nekrassov

 

1958 – Ecriture du Scénario Freud pour John Huston

 

1959 - Publication des Séquestrés d’Altona (Théâtre)

 

1960 – Publication de Critique de la raison dialectique

Signature du « Manifeste des 121 » sur le droit à l'insoumission en Algérie et déposition retentissante au procès du « réseau Jeanson » (porteurs de valises du FLN)

Octobre chargé : Les temps modernes sont saisis, défilé d’anciens combattants aux cris de « fusillez Sartre ! » et Paris-Match titre « Sartre, une machine à guerre civile »

 

1962 – Plastiquage de son appartement par l’OAS

 

1964 - Publication des Mots, son autobiographie

Refus du Prix Nobel de Littérature

 

1965 – Première des Troyennes au TNP

 

1968 – Sartre en faveur du mouvement étudiant

 

1970 – Direction de La Cause du peuple, journal communiste révolutionnaire tendance Mao

 

1971 – Publication de l’Idiot de la Famille, trois tomes (inachevés) pour régler ses comptes avec Flaubert

Fondation de l’agence de presse Libération avec Maurice Clavel

 

1973 – Création avec serge July du quotidien Libération, Sartre est « caution intellectuelle et morale » pour éviter l’interdiction et la saisie du titre. Il démissionne de son poste de Directeur en 1874 pour raisons de santé

 

1979 – Combat pour les boat people vietnamiens

 

1980 – Mort à l’Hôpital Broussais  (15 avril). Un cortège immense de plus de cinquante mille personnes suit le cortège conduit par Simone de Beauvoir au cimetière Montparnasse.


Loîc Di Stefano 


Résumés d’œuvres de Jean-Paul Sartre :

il y a 53 mois Suivre (1) · Utile  (2) · Commenter
Le salon littéraire
à suivre sur le salon littéraire










● LE MEILLEUR DES LIVRES

La sélection d'Annick Geille des meilleurs livres de la période avec des extraits exclusifs.





● LES RENCONTRES DU SALON
Retrouvez les interviews du Salon littéraire. 

 NE LISEZ PAS CES LIVRES !
Et si les écrivains eux-mêmes vous donnaient dix bonnes raisons de ne pas lire leurs livres !

biographies et résumés d'oeuvres
 BIOGRAPHIES D’AUTEURS
Panorama de la littérature de tous temps et de tous pays. Biographies d'auteurs.

 RÉSUMÉS D’ŒUVRES
Résumés et analyses des grandes œuvres de la littérature classique et moderne.

retrouvez nous aussi sur