Jeffrey Silverthorne : game over

Jeffrey Silverthorne : game over

  L'amorphe, l'inanité, le « blank »  de l’Anglais (cette couleur particulière, sorte d’ombre  étrange entre le brouillard et la transparence), le blanc et le gris créent chez   Jeffrey Silverthorne ni drame ni  jeu, ni envers ni  ... Lire la suite