Jéremy Liron : hôtel de mer

Qui ne souvient pas de vacances aussi familiales que maritimes ? Pour certains elles étaient le signe d'une joie débordante, pour d'autres d'une sorte d'anxiété. L'un et l'autre deces sentiments font porter une attention particulière au paysage d'emprunt. On est alors sensible à des "pans" que nous ignorions face à ceux que nous fréquentons au quotidien. Mais d'un départ ponctuel, le créateur génère un processus très particulier.
Jérémy Liron permet de découvrir des paysages maritimes riches aux couleurs vives mais où  jouxte une sorte de mélancolie.. Néanmoins avec l'artiste, elle ne reste pas ce qu'elle demeure trop souvent : à savoir un regard inerte, porté vers les lointains d'en face.Le créateur lyonnais n'est donc pas de ceux qui se contentent d'errer dans les paysages qui les précèdent. Par ses œuvres  il aborde le paysage balnéaire certes  à travers une expérience commune à beaucoup d'entre nous mais non pour en sacraliser les reste. Il s'agit pour Liron d'en provoquer des suspens..

Jean-Paul Gavard-Perret

Jérémy Liron, Face à la mer, Éditions Lord Byron, 34€

Aucun commentaire pour ce contenu.