Ecrire une critique
Redécouvrir John Muir

Redécouvrir John Muir

Il est temps de découvrit ou redécouvrir l'œuvre de John Muir (1838-1914) et plus particulièrement ce livre d'abord traduit sous le titre Souvenirs d'enfance et de jeuness e. Aux USA – où l'Écossais arriva après un long voyage en goélette puis en... Lire la suite

Patrick Beurard-Valdoye : forêt de certains songes

Patrick Beurard-Valdoye : forêt de certains songes

Patrick Beurard-Valdoye tel un intrus brouille les cartes qui donnaient l’atout à la seule forêt. L'ombre des arbres engendre un recueillement, une attente. Ils montent vers le regard du poète. Qui attendre alors ? Le poète n’est plus là pour le... Lire la suite

Maël Guesdon : carte et territoire

Maël Guesdon : carte et territoire

Maël Guesdon a notamment publié Voire (José Corti). Avec Marie de Quatrebarbes et Benoît Berthelier, il coordonne la revue La tête et les cornes . Auteur d’une thèse consacrée à la ritournelle chez Deleuze et Guattari (EHESS, Paris, 2016), il... Lire la suite

L’Ordre des choses : un centre dénaturé

L’Ordre des choses : un centre dénaturé

Dernier opus d’une trilogie débutée en 2019 avec Le Monde horizontal (Mention spéciale du jury du Prix Wepler Fondation de la Poste), puis Rien pour demain , cet essai romanesque – puisqu’il faut bien tenter de nommer ce livre a-ordinaire qui nous... Lire la suite

Julien Gracq  en lui-même

Julien Gracq en lui-même

Bernhild Boie qui publia dans la Bibliothèque de la Pléiade les œuvres de Gracq, a exhumé  parmi les fragments de prose conservés dans le fonds déposé à la Bibliothèque nationale des éléments qu'elle a rassemblés en quatre thèmes : "Chemins et rues",... Lire la suite

Les battements de tambour de Whitman sont autant de battements de cœur

Les battements de tambour de Whitman sont autant de battements de cœur

Ô capitaine ! mon capitaine ! vous rappelle certainement quelque chose : une célèbre réplique du film Le cercle des poètes disparus pour les plus cinéphiles, mais c’est avant tout un poèmes de Walt Whitman, composé en hommage à feu Abraham Lincoln,... Lire la suite

L’incapacité élevée en art de vivre

L’incapacité élevée en art de vivre

Et si Georges Picard ne tenait pas là un début de vérité, l'idée d’une possible solution à notre marasme actuel, allant bien au-delà des idéaux de décroissance et autres écologismes actuels ; l’humilité, la conscience de n’être qu’une poussière dans... Lire la suite

Nimbes et vie commune - Peter Gizzi

Nimbes et vie commune - Peter Gizzi

Avec Peter Gizzi, "les eaux lexicales raclent les caniveau" pour sculpter un monde à coup de remarques discrètes et de déplacements de lumière. Mais c'est ainsi que le monde et ses choses innomées s'animent. Des nénuphars en haillons blancs somnolent... Lire la suite

Au château d'Argol : la musique de la langue de Julien Gracq

Au château d'Argol : la musique de la langue de Julien Gracq

    D’entrée de jeu le lecteur est saisi, conditionné, transporté par la musique de la langue gracquienne comme la branche jetée au fil de l’eau par le vent d’automne. De ce berceau mélodique naissent et s’épanouissent les personnages, le cadre, la... Lire la suite

Quand Georges Picard veille au grain

Quand Georges Picard veille au grain

Dans sa largesse d’esprit Georges Picard – philosophe polémiste – rend aux ambitieux tout de qu’il leur doit   : « Je remercie les ambitieux de s’occuper du monde à ma place ». Mais l’auteur prend soin de préciser que « Leurs récompenses -... Lire la suite