Suivre ce groupe
Jules Renard
Jules Renard (1864-1910), écrivain, auteur d'un Journal fait de nombreux aphorismes et d'un roman autobiographique, Poil de Carotte. Biographie de Jules Renard.

Jules Renard : Biographie

il y a 52 mois Suivre · Utile · Commenter

Biographie synthétique de Jules Renard (1864-1910). Auteur d’un journal aux accents parfois très misogynes, il a raconté son enfance difficile auprès d’une mère tyrannique dans Poil de carotte. Membre de la jeune Académie Goncourt, son œuvre ne manque ni de profondeur ni d’humour.



1824 – Naissance le 22 octobre à Chitry-les-Mines (Nièvre) de François Renard.

 

1836 – Naissance le 7 novembre à Nogent-en-Bassigny (Haute-Marne) d’Anna-Rosa Colin, fille d’un quincaillier de Langres.

 

1849 – François Renard, entrepreneur de travaux publics, épouse Anna-Rosa Colin, nièce de son associé.

 

1858 – Décès en bas âge d’une première fille.

 

1859 – Naissance d’Amélie (Ernestine dans Poil de Carotte).

 

1862 – Naissance de Maurice (Félix dans Poil de Carotte).

 

1864 – Naissance le 22 février à 9 heures de Pierre-Jules Renard, à Châlons-du-Maine en Mayenne où son père travaille à la construction de la ligne de chemin de fer Laval-Caen.

 

1866 – La famille s'installe à Chitry-les-Mines.

 

1872 – En pension avec son frère Maurice à l’Institution Saint-Louis, à Nevers.

 

1880 – Est second prix d’excellence en seconde.

 

1881 – Deuxième accessit d’excellence en rhétorique, mais échoue à la première partie du baccalauréat. Part seul à Paris suivre les cours de rhétorique, en externe, au lycée Charlemagne. Doit préparer l’École normale supérieure. 

 

1882 – Obtient la première partie du baccalauréat. Suit les cours de philosophie dans ce même lycée.

 

1883 – Obtient la deuxième partie du baccalauréat. Renonce à préparer l'École normale. Petite pension de son père, commence à fréquenter des hommes de lettres et à écrire dans les journaux.

 

1885 – Commence en novembre son service militaire à Bourges (Cher). Parution à compte d’auteur du recueil de poèmes, Les Roses.

 

1886-1887 – Cherche du travail, est admis comme employé. Écrit un roman, Les cloportes, et commence à tenir son journal.

 

1888 – Mariage le 28 avril avec Marie Morneau, 17 ans, qui a 300 000 francs d’espérances (dot). Le couple s’installe rue du Rocher à paris, chez sa belle-mère avec laquelle il se brouille très vite. Publication en octobre, à compte d’auteur, de son recueil de nouvelles Crime de village.

 

1889 – Naissance le 2 février, à Chitry-les-Mines, de Pierre-François Renard (Fantec dans le Journal). Participe en novembre à la fondation du Mercure de France et devient avec 6 parts le plus gros actionnaire.

 

1890-1891 – Publication en octobre de Sourires pincés, recueil de ses textes dans le Mercure de France : début de sa carrière littéraire. Renard fréquente Courteline, Huysmans, Descaves, Capus, Barrès. Grand ami de Marcel Schwob, il fréquente le salon d’Alphonse Daudet et le grenier d’Edmond de Goncourt.

 

1892 – Naissance de Julie-Marie (Baïe dans le Journal). Parution de l’Écornifleur, qui connaît une bonne critique. Commence à publier ses petits textes dans le Figaro, l’Écho de Paris, Gil Blas. Rencontre Verlaine.

 

1893 – Parution de Coquecigrues et La lanterne sourde. Achève l’écriture de sa première pièce, La demande, qui sera montée en 1895.

 

1894 – Parution en octobre de Le vigneron dans sa vigne et en novembre Poil de Carotte, qui obtient immédiatement un grand succès. Rencontre Anatole France.

 

1895 – La famille loue une grande maison à Chaumot, à côté de Chitry-les-Mines, qu’elle baptise « La gloriette ». Les Renard y effectueront de longs séjours chaque année. Fréquente Edmond Rostand, Paul Hervieu, Tristan Bernard. Rencontre Paul et Camille Claudel.

 

1896 – Assiste aux obsèques de Verlaine. Parution des Histoires naturelles, La Maîtresse et La Demande.

 

1897 – Sa pièce Le Plaisir de rompre est créée aux Bouffes-Parisiens. Suicide de son père.

 

1898 – Prend position en faveur de Dreyfus avec ses amis de la Revue blanche. Fait jouer Le Pain de ménage, avec Lucien Guitry et publie un recueil de nouvelles, Les Bucoliques.

 

1899 – Rédige l’adaptation théâtrale de Poil de Carotte. Publication de vingt-deux Histoires naturelles illustrées de lithographies originales de Toulouse-Lautrec.

 

1900 – Décès en janvier de son frère Maurice d’une angine de poitrine à 37 ans. Triomphe en mars de la pièce Poil de Carotte au Théâtre-Antoine. Élu en mai conseiller municipal de Chaumot. Reçoit en août la Légion d’honneur.

 

1901 – Le Plaisir de rompre à la Comédie-Française. Rencontre en décembre Jean Jaurès chez Léon Blum. Travaille à l’adaptation de l’Écornifleur au théâtre (Monsieur Vernet). Commence à s’intéresser à la politique locale et écrit dans  l’Écho de Clamecy.

 

1903 – Assiste en juin à la réception d’Edmond Rostand à l’Académie française.

 

1904 – Parution en avril du premier numéro de l’Humanité avec un conte de Renard, La Vieille. Élu maire en mai de Chitry-les-Mines. Souffre de troubles cardiaques.

 

1905 – Mort ses amis Schwob (mars) et Allais (Octobre).

 

1907 – Devient critique dramatique pour le quotidien Messidor. Élu en octobre à l’Académie Goncourt où il succède à Huysmans. Quitte Messidor pour Comœdia (auquel il ne donnera que deux articles).

 

1908 – Parution de Les Mots d’écrit dans les Cahiers nivernais. Parution de Nos frères farouches, Ragotte et Les Philippe. Mais comme le note Léon Guichard, il sent les approches de la vieillesse et songe à la mort, il se décourage.

 

1909 – Décès en août de sa mère (après une chute dans le puits de sa maison). Création en octobre de La bigote à l’Odéon. Se sent très fatigué.

 

1910 – Jules Renard meurt le 22 mai à 46 ans au 44 rue du Rocher à Paris, des suites d'une artériosclérose. Il est enterré civilement le 24 à Chitry-les-Mines. Publication des Causeries dans les Cahiers nivernais.

 

1912 – Poil de Carotte à la Comédie française.

 

1913 – Parution de L’Œil clair par Gallimard.

 

1919 – Parution des Cloportes.

 

1921 – Vente par sa veuve de la bibliothèque de Jules Renard.

 

1925-1927 – Parution des Œuvres complètes en dix-sept volumes : poésies inédites, le Journal (cinq volumes), une partie de la correspondance (deux volumes). Le Journal est incomplet suite à la censure de sa veuve, en raison du trop grand nombre de personnalités citées et de la narration de ses infidélités. Une fois saisi, elle aurait également brulé le manuscrit original. Nombreuses réactions à la suite de la publication du Journal.

 

1927 – Le pain de ménage à la Comédie-Française.

1933 – Monsieur Vernet à la Comédie-Française.

 

1934 – Décès du docteur Jean-François Renard à Pougues-les-Eaux à 45 ans.

 

1938 – Décès de Mme Jules Renard à 67 ans.

 

1945 – Décès de Marie Renard.

 

Joseph Vebret

il y a 52 mois Suivre · Utile · Commenter
Le salon littéraire
à suivre sur le salon littéraire










● LE MEILLEUR DES LIVRES

La sélection d'Annick Geille des meilleurs livres de la période avec des extraits exclusifs.





● LES RENCONTRES DU SALON
Retrouvez les interviews du Salon littéraire. 

 NE LISEZ PAS CES LIVRES !
Et si les écrivains eux-mêmes vous donnaient dix bonnes raisons de ne pas lire leurs livres !

biographies et résumés d'oeuvres
 BIOGRAPHIES D’AUTEURS
Panorama de la littérature de tous temps et de tous pays. Biographies d'auteurs.

 RÉSUMÉS D’ŒUVRES
Résumés et analyses des grandes œuvres de la littérature classique et moderne.

retrouvez nous aussi sur