Ecrire une critique
Toi, le venin : Jacques Cauda d'un bout à l'autre

Toi, le venin : Jacques Cauda d'un bout à l'autre

Jacques Cauda possède un sens et un goût certain du Jazz, de la littérature (Joyce, Pascal), de l'alcool, de l'amitié, de la pluie, du parapluie qui en protège et de la débandade. Même si dans son cas un tel mot n'est sans doute pas le bon. Et le... Lire la suite

Jacques Cauda : le chant des balles-haines

Jacques Cauda : le chant des balles-haines

Plutôt que de marcher dans les hautes cathédrales et avancer jusqu'au chœur, entre excitation et sans doute angoisse, Cauda fait traverser des territoires où les vagadondages semblent ceux d'un érotomane capable de jouer avec tous les clichés et... Lire la suite

Jean-Pierre Verheggen  l'iconoclaste

Jean-Pierre Verheggen l'iconoclaste

Verheggen répond par la poésie hors de ses gonds à ce que le réel impose. Ce dialogue permanent permet - au moyen des arrachements du langage admis - à creuser le trou où fuit le monde. Le sexe est souvent au cœur de cette écriture mais l’auteur en... Lire la suite

Porcs épiques

Porcs épiques

                    Marin ou non, chacun vit dans un porc. Cela n’a rien épique mais ne manque pas de piquant. Le poète Louis Savary (fils de boucher) et Simon Baudhuin (végétalien toujours très vert) le prouvent jusque par la couleur de leur superbe... Lire la suite