La petite amie de Michelle Frances n'est pas celle que vous croyez

Présentation éditeur
ELLE AIME VOTRE FILS… 
Laura a tout pour elle : un beau mariage, une situation enviable et un fils, Daniel, qu’elle adore.
Quand ce dernier, étudiant en médecine de vingt-trois ans, rencontre Cherry, superbe jeune femme issue d’un milieu modeste, Laura l’accueille à bras ouverts.

… ELLE VEUT VOTRE MORT ! 
Mais elle va bientôt découvrir sa future belle-fille sous un tout autre jour… bien plus sombre. Et si Cherry n’en voulait qu’à l’argent de son fils ?
Les deux femmes vont dès lors se livrer une guerre sans merci. Un jeu qui pourrait se révéler fatal…

Mon avis
Si votre belle-mère ne vous accepte pas et cherche à vous évincer de la vie de votre conjoint ou si votre belle-fille ne vous paraît pas honnête et cherche à vous couper de votre enfant, lisez La petite amie ! En fait, que vous soyez belle-mère ou belle-fille, lisez ce livre ! Et si vous êtes un homme qui côtoie les relations entre belle-mère et belle-fille, lisez-le !
Je pense que vous avez compris que je recommande ce suspense. 

Durant toute ma lecture, mon empathie, a été tour à tour, à destination de Laura et de Cherry. Je me sentais partagée, comme bancale, c’était très perturbant et j’en redemandais. Tout le long du livre, je me suis demandé qui était la « méchante » de l’histoire. La mère invasive ou la petite amie qui vient d’un milieu modeste ? Avec beaucoup de brio, MichelleFrances distille les actions et les pensées des personnages et vous retourne le cerveau.

La petite amie m’a mise sous pression tant la tension est forte. Je ne pouvais pas décrocher, c’est ce qui explique les cernes sous mes yeux. Ce roman est addictif. L’auteure nous manipule tellement que nous ne savons plus qui croire, aussi, nous voulons connaître la suite.
Même s’il y a beaucoup de thrillers que j’adore, mes coups de cœur sont plutôt pour les romans. Or, j’ai frôlé le coup de cœur pour La petite amie. Ce qui fait que ce n’en soit pas un, c’est que la fin n’a pas répondu à toutes mes questions. Je suis toujours déstabilisée.

La petite amie est un véritable page-turner que j’ai adoré. J’ai aimé être mal à l’aise, sous tension et être partagée entre ces deux femmes qui se livrent une guerre sans merci. Ce livre est une grande réussite de suspense psychologique.
Ce livre a été vendu à 250 000 exemplaires.
Je comprends son succès.
 

Valmyvoyou

 

Michelle Frances, La petite amie, traduit de l'anglais par Antoine Guillemain, Archipel, octobre 2017, 396 p.-, 22 euros

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.