Lionel Duroy. Extrait de : L’Absente

Lionel Duroy. Extrait de : L’Absente

EXTRAIT > Il ne souffre plus, soudain. Il est bien. Il contemple les sombres vallonnements de la Meuse sous le ciel orageux de cette fin d’été et peut-être même sourit-il. Pour un peu, il s’arrêterait au bord de la nationale, il chercherait sa... Lire la suite

L’absente de Lionel Duroy : la mère au cœur

L’absente de Lionel Duroy : la mère au cœur

Le dernier livre de l’auteur du Chagrin commence avec son double, Augustin, aux abois : il a dû vendre sa belle maison du Pertus car fraîchement divorcé, il n’a pas eu les moyens de l’acheter à son ex-femme, et il prend la route, embarquant avec lui... Lire la suite

Lionel Duroy, Prix Messardière – Roman de l’Été 2015

Lionel Duroy, Prix Messardière – Roman de l’Été 2015

La vie littéraire, chronique d’Emmanuelle de Boysson |    Au sommet d’une colline, le Château de la Messardière rayonne sur Saint Tropez. Un palace cinq étoiles entouré d’un parc de dix hectares, un spa, une piscine, une table gastronomique,... Lire la suite

Echapper de Lionel Duroy : Récit d’un livre en train de s’écrire

Echapper de Lionel Duroy : Récit d’un livre en train de s’écrire

"Échapper", dit-il, mais échapper à quoi ? De Lionel Duroy, on sait le courage et l’obstination à panser encore et encore des plaies familiales vieilles de 25 ans, à raconter toujours le tragique d’un père qui fit dégringoler socialement la famille,... Lire la suite

Gérard Depardieu. Extrait de : Ça s’est fait comme ça

Gérard Depardieu. Extrait de : Ça s’est fait comme ça

EXTRAIT >   Comment échapper à la connerie ?   Tu te maries à vingt et un ans, tu es père à vingt-deux, tu bosses comme un bœuf, tu ne vois pas ton enfant, après tu en as un autre… Élisabeth, Guillaume et Julie : je les emmène tous les... Lire la suite

Lionel Duroy. Extrait de : Vertiges

Lionel Duroy. Extrait de : Vertiges

EXTRAIT > Et maintenant je me demande ce qu’Esther pouvait bien penser tandis que je courais dans tous les sens à la recherche d’une cabine téléphonique, ce soir d’octobre 1990, et qu’elle me suivait, silencieuse et désolée. Oui, tant d’années après,... Lire la suite