Hannelore Cayre, La Daronne : Un grand polar

Avocate et écrivain

D’Hannelore Cayre, on sait qu’elle est avocate pénaliste et a écrit plusieurs romans : Commis d’office en 2004 déjà chez Métaillié (prix Polar derrière les murs), Toiles de maître (Métaillié, 2005), Ground XO (Métaillié, 2007), Comme au cinéma (Métaillié, 2012). Elle a aussi réalisé des films, dont un, commis d’office, adapté de son roman, comprenait Roschdy Zem dans sa distribution. La daronne, publié cette année par les éditions Métaillé, a remporté le prix du polar européen : allons donc voir de plus près ce qu’il en est…

La revanche d’une femme débrouillarde

Patience a grandi comme une princesse, couvée par son père, un pied noir qui faisait des affaires douteuses et malgré une mère peu aimante. Elle s’est mariée avec un beau gars qui lui a fait deux filles et qui est mort. Patience, qui a la chance d’être arabophone, survit grâce à un boulot d’interprète pour le compte de la brigade des stups. Décrypter des heures de conversations où des jeunes dealers parlent de leurs livraisons d’herbe finit par donner des idées à Patience, qui a besoin d’argent pour ses filles et sa mère, en maison de retraite. Et si elle se lançait à son tour ?

Entre fable et diagnostic, un livre impitoyable

La Daronne, où l’art de l’ironie se marie avec une description très noire de notre société…. Franchement, pour parler comme mon neveu, ça pique beaucoup (je sais, mon neveu a des progrès à faire dans son vocabulaire, je m’y attelle de ce pas) ! le regard de l’auteur est impitoyable : elle montre des flics qui se livrent à une croisade contre la drogue perdue d’avance et des dealers plutôt abrutis. La description du circuit du trafic entre le Maroc et la France est très précise et certainement bien documentée. La Daronne est très certainement un des meilleurs polars français de l’année : à lire d’urgence !

Sylvain Bonnet

Hannelore Cayre, La Daronne, Métaillé, mars 2017, pages, 17 €

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.