Hellboy & B.R.P.D., tome 1 – 1952

L’équipe du professeur Bruttenholm, le BRPD, se rend au Brésil pour sa première mission. D’étranges disparitions et autres assassinats secouent un petit village situé tout près d’une ancienne forteresse portugaise du XVIème siècle, reconvertie en studio de tournage. Au petit groupe d’agents de mener l’enquête. Pour les aider, le professeur Bruttenholm envoie le tout jeune Hellboy pour la première fois sur le terrain…

 

Mike Mignola poursuit son travail de développement de l’univers Hellboy avec cette nouvelle série, située cette fois-ci en 1952, soit quelques années après l’excellent B.R.P.D. Origines. Pour le coup, il s’est offert les services du dessinateur bulgare Alex Maleev, dont l’excellent travail sur Daredevil vient d’être réédité chez Panini dans la collection Marvel Select.

 

C’est la première bonne surprise de cet album, l’artiste réussissant à conserver son style graphique si particulier tout en l’adaptant à l’ambiance Hellboy. Maleev ne singe pas Mike Mignola, mais rapproche son dessin de celui du créateur d’Hellboy. Un seul petit bémol : dommage cependant qu’il n’ait pas su mieux utiliser les décors naturels d’Amérique du Sud. On aurait aimé que ce voyage soit l’occasion d’ambiances plombées par le soleil, ce qui n’est pas vraiment le cas.

 

Hellboy & B.R.P.D. c’est surtout l’occasion de voir les premiers pas de l’équipe du B.R.P.D. dans sa configuration « classique », c’est-à-dire accompagnée du Démon de l’Enfer. Mignola souligne délicatement le lien paternel entre Bruttenholm et son « rejeton », et montre aussi à quel point son intégration dans l’équipe n’a pas forcément été de soi.

 

Les éléments qui composent l’intrigue de Hellboy & B.R.P.D. s’inscrivent dans la tradition des autres récits de Mike Mignola : nazis vindicatifs (Amérique du sud oblige), créatures mi-singes mi-robots, et occultisme. Du classique pour la franchise Hellboy. Mais mine de rien au fil des années Mignola parvient à créer un univers cohérent, et facile d’accès. Pour preuve, ce Hellboy & B.R.P.D. se raccorde sans problème à B.R.P.D. Origines, sans que ce dernier ne soit indispensable à la compréhension de l’ouvrage.

 

Du Hellboy classique, sans surprise, qui ravira les amateurs du célèbre Démon. L’arrivée d’Alex Maleev apporte un plus à la partie graphique, même si son talent est loin d’être pleinement exploité ici.

 

 

Stéphane Le Troëdec

 

 

Lire la critique de BRPD Origines, tome 1

 

Mike Mignola (scénario), Alex Maleev (dessin)

Hellboy & B.R.P.D., tome 1 – 1952

Édité en France par Delcourt (10 février 2016)

Collection Contrebande

160 pages couleurs, papier glacé, couverture cartonnée

15,95 euros

EAN : 9782756077313

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.