Ecrire une critique
Désir : Sollers, le double-voyant

Désir : Sollers, le double-voyant

Délaissant les frasques philosophiques de son alter ego, S., Philippe Sollers s’invite dans une vraie-fausse biographie de Louis-Claude de Saint-Martin (1743-1803), passé, d’une certaine manière, à la postérité sous l’habit du Philosophe Inconnu ... Lire la suite

Phillippe Sollers : grossesse inattendue et extra-utérine du désir

Phillippe Sollers : grossesse inattendue et extra-utérine du désir

Louis-Claude de Saint-Martin (1743-1803), dit Le Philosophe Inconnu , est un penseur français, figure centrale de l’Illuminisme européen. On lui doit deux livres principaux, publiés à des dates clés : L’Homme de Désir (1790) et Le Ministère de... Lire la suite

Savigneau-Sollers : je t’aime moi non plus

Savigneau-Sollers : je t’aime moi non plus

De voir l’ancienne directrice du Monde des livres et Philippe Sollers converser pendant des heures. Pendant des années. Toujours à la même table d’une célèbre brasserie parisienne. On finit par se poser des questions. Les dès seraient-ils pipés ?... Lire la suite

Révision des poncifs : Sollers & la peinture, je t'aime moi non plus

Révision des poncifs : Sollers & la peinture, je t'aime moi non plus

A qui veut connaître non seulement la vision de Philippe Sollers sur la peinture mais l’histoire des formes à travers les siècle il conviendra de lire cette thébaïde (mais version hot line ) qui en offre le miroir le plus intéressant. Sous titré... Lire la suite

Et si la littérature était le centre du monde ?

Et si la littérature était le centre du monde ?

Constat d’impuissance : le narrateur aurait voulu demeurer un enfant, vierge de toute perversion – entendons-nous bien, le sexe n’est en rien pervers, y compris l’inceste consentie avec sa sœur ; Sollers toujours ? – mais les adultes lui ont confisqué... Lire la suite

Philippe Sollers n'est pas un menteur - ou la révision des poncifs

Philippe Sollers n'est pas un menteur - ou la révision des poncifs

Philippe Sollers n'est pas un menteur. Lorsqu'il nomme son roman Le Nouveau il ne nous trompe pas. Enfin presque même s'il nous fait partager ce qu'on pouvait estimer impensable. Choisissant désormais le fiction courte comme si avec l'âge il fallait... Lire la suite

Sollers innocent ?

Sollers innocent ?

Peut-on encore être détaché en ces temps de jacquerie ? Déjà Pierre Desproges s’affichait en artiste dégagé , en opposition à la cohorte d’artistes engagés pour des causes X et Y, dont la moitié ne les concernaient en rien, mais ils suivaient le... Lire la suite

Seule la Beauté

Seule la Beauté

Empédocle aurait-il raison ? Si je suis honnête. Que je regarde autour de moi. Que je comprenne dans quel monde j’évolue. Je constate que nous avons été précipité dans le pays sans joie . Que je suis-aveugle pour ne pas saisir toute cette haine qui... Lire la suite

Sollers : Mouvement & Centre… quand le journal est un roman comme les autres

Sollers : Mouvement & Centre… quand le journal est un roman comme les autres

Il va sans dire que Philippe Sollers aime à brouiller les pistes en mélangeant les genres, en glissant le narrateur S. entre les pages, en invitant Chateaubriand, Sade et Casanova à croiser le fer, se jouant depuis les derniers opus de la mise en... Lire la suite

Médium ou l’empire de la folie

Médium ou l’empire de la folie

Plus grand que le plus grand royaume de tous les temps, au-delà des inspirations les plus folles d’Alexandre ou de Gengis Khan, l’étendue spirituelle s’infinie – puisqu’elle n’est pas assujettie à un repaire physique – et ouvre tous les possibles,... Lire la suite