Le chat philosophe ou les penseurs chinois illustrés

Initialement paru en "beau-livre" chez l'Archipel, Le Chat philosophe nous revient au format poche chez Pocket. Cette réduction n'enlève rien à la beauté des illustrations pleine page qui font le sel de l'ouvrage.

Après une brève introduction sur l'importance des penseurs de la tradition chinoise, notamment Confucius, Mencius, Lao tseu et Tchong tseu, Kwong Kuen Shan déploie ses talents de peintre pour illustrer la parole des maîtres par les poses et les espiègleries de ses chats. Le plaisir de passer des mots aux illustrations, et vice versa, et de vérifier combien les uns et les autres sont complémentaires et s'enrichissent mutuellement.

"Les Orchidées
L'année est longue, les gens affairés l'abrègent
Le monde est vaste, les esprits mesquins le rétrécissent
La nature regorge de splendeurs
Qui échappent aux yeux des guerriers
Ils passent à côté de leur beauté
Et de tant d'autres choses encore !"

Le chat est un animal qui se prête tout particulièrement  à la méditation, et donc à la Voie, le Tao. Citons notamment du même auteur le brillant the cat and the Tao (non traduit à ce jour) qui s'inscrit dans la même veine que les ouvrages d'approche du taoïsme par l'illustration, dont le plus bel exemple est le Tao de Pooh (Winnie l'ourson maître taoïste...) par Benjamin Hoof (éditions Philippe Picquier).

Il s'agit bien de taoïsme ici, la "philosophie" la plus ancrée dans la nature et la contemplation. Ce pour quoi les chats sont nés.

Loïc Di Stefano

Kwong Kuen Shan, Le Chat philosophe, traduit de l'anglais par Colette Joyeux, Pocket, novembre 2012, 90 pages, illustrations couleurs pleine page, 6,70 euros

Sur le même thème

1 commentaire

le lien entre écriture chinoise et peinture n'est effectivement plus à démontrer. Un plaisir des yeux et de la lecture, et la figure du chat, et de sa sagesse espiègle. Merci pour ce conseil de lecture.