Avec Marina Tsvétaïéva et "Insomnie et autres poèmes", la poésie s'inscrit au centre de la vie.

On pourrait dire qu’elle est LA voix. Cette voix féminine qui manquait. Marina Tsvétaïéva (1892-1941), qui est enfin reconnue comme l’un des grands poètes du XXe siècle, est surtout l’incarnation de la voix humaine. Poète, russe, sublime, elle se lance dans l’écriture très tôt. Prise dans la tourmente révolutionnaire après l’écrasement de l’Armée blanche dans laquelle son mari s’est engagé comme officier, elle vit un douloureux exil de dix-sept ans à Berlin, à Prague, puis à Paris. De retour dans son pays natal en 1939, elle se suicide deux ans plus tard.

Entre temps elle aura fait voler en éclats les murs de séparation. Elle perforera l’Histoire. Elle incendiera le tumulte. Par sa voix injustement peu écoutée mais tant pis ! Elle ira au bout de ses convictions. Elle donnera des fragments de littérature universelle. Des poèmes dont la lecture changera réellement la manière dont nous vivons, percevons le monde... Après avoir lu Marina Tsvétaïéva vous ne serez plus la/le même.


Le ciel est loin ! Les lèvres
Sont proches, dans la brume...
Dieu, ne juge pas ! Tu n’étais pas
Une femme, sur terre !


Pour Marina Tsvétaïéva, la poésie est à inscrire au centre de la vie, des préoccupations, des futurs. Aventurière des mots elle écrira une langue qui irrigue le réel plus que toute autre forme de discours. Avec des traducteurs tels que René Char ou Elsa Triolet. Elle ne se lassera jamais de dessiner inlassablement l’authentique géographie mentale de la planète. "N’oubliez pas, rappelait-elle, je vis en avance, je devance la vie".

À votre tour de l’accompagner, faîtes l’effort de vous hisser à sa rencontrer, devenez un grand lecteur (selon Whitman) et découvrez la persistance du chant, du souffle...


Annabelle Hautecontre  


Marina Tsvétaïéva, Insomnie et autres poèmes, édition de Zéno Bianu, traductions du russe par Henri Abril, Sophie Benech, René Char et Tina Jolas, Jacques Darras, Henri Deluy, Claude Frioux, Bernard Kreise, Gaby Larriac, Véronique Lossky, Eve Malleret, Christian Mouze, Christian Riguet, Nicolas Struve, Nikita Struve, Sylvie Técoutoff, Elsa Triolet, Denise Yccoz-Neugnot, Christine Zeytounian-Beloüs, coll. "Poésie", Gallimard, mai 2011, 255 pages, 8,90 €    

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.